fbpx
À venir

Pur génie: Les bobettes

Chroniqueur Michel Bouchard
Partager

Il est généralement mal vu de déambuler en public uniquement vêtu de ses petites culottes. C’est le cas sauf si vous êtes un lutteur professionnel, si vous participez à la parade de la fierté gaie ou si vous êtes un superhéros. Là, c’est correct.

Toujours est-il que les bobettes font partie du quotidien de la vaste majorité d’entre nous. Bon an, mal an, l’industrie de la petite culotte génère des sommes gargantuesques, car il se vend beaucoup de petites culottes dans le monde. Combien beaucoup? C’est un lucratif marché, on parle ici de dizaines de milliards de dollars de lingerie par année. Pour arriver à faire autant de bidous avec un vêtement qui est presque tout le temps caché, il fallait être un… PUR GÉNIE!

Aujourd’hui, ne pas porter de petites culottes est appelé « commando », terme popularisé par des soldats au Viêt-Nam, qui préféraient batailler avec une meilleure ventilation de la fourche. Mais auparavant, ne pas porter de culotte, c’était tout simplement la norme. C’est durant l’Égypte antique que sont apparues les premières traces de petites culottes portées par l’humain. Et c’est sans doute le lendemain qu’est apparue la première trace de « break », mais la science ne confirme pas ce fait pourtant indéniable. La science refuse également de se commettre au sujet des sous-vêtements portés par Adam et Êve au paradis terrestre… soit une feuille d’arbre. En espérant pour Ève qu’Adam utilisait autre chose qu’une minuscule feuille d’érable.

Pssst… Tu pourras lire l'article complet le : 29.11.2020 !
Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
En kiosque

RENAISSANCE NÜ-METAL