Archive

ADIEU SUMMUM

Chroniqueur Guillaume Pineault
Photographe Sarah Dagenais
Remerciement(s)
Le Bordel Comédie Club
Partager

Il y a un an et demi, j’étais assis dans mon bureau de travail (en fait, faut que j’arrête de vous mentir, notre bureau est une salle de débarras dont on ouvre même plus la porte, de peur qu’une autre forme de vie ait pris naissance. On appelle cette pièce « barbe bleue »). Alors je recommence, j’étais assis à la table du salon, en train d’écrire ma « crisse » de thèse d’ostéopathie et de peaufiner mes blagues pour ma première heure d’humour au Zoofest (un festival d’humour de Montréal pour la relève) et mon cellulaire a sonné.

– Oui, allô!
Bonjour, ici la rédactrice en chef chez SUMMUM, est-ce possible de parler avec monsieur Guillaume Pineault?
Oui, veuillez patienter un instant, je vous transfère à monsieur Pineault.

(Ouais quand ça sonne important, je fais semblant que j’ai un secrétaire et je mets l’appel sur attente en pesant sur mute. En réalité, j’en profite pour baisser le son de la télévision qui joue des Friends en boucle depuis probablement 10 ans, prendre une gorgée d’eau et me mettre un t-shirt. Ouin, je ne suis pas capable d’être sérieux en chest, autant que je peux pas pleurer en mangeant une Kit Kat).

Je prends la ligne, toussote pour changer ma voix :
Guillaume Pineault à l’appareil.
Oui, bonjour monsieur Pineault. Je me présente. Je suis la rédactrice en chef chez SUMMUM. On aime ce que vous faites et on aimerait collaborer avec vous.
What? Ben là, donnez-moi un 3-4 mois pour me remettre en shape et aller au gym. (J’étais tellement rendu bas en termes d’entraînement que je m’étais fait venir des pilules de muscles, ma première chronique.)
Euh pourquoi?
Ben, vous voulez que je pose pour SUMMUM?
Ha! Ha! Ha! Ben non. On aimerait collaborer avec vous… en écriture.
Vous voulez que j’écrive en dessous des photos de chicks en bikini et en sous-vêtements?
Ha! Ha! Ha! Non, il y a bien plus que ça dans le SUMMUM. Il y a des collaborateurs et des chroniqueurs pour différents articles, dont, entre autres choses, la chronique Humour.
OK? Faque, j’aurai pas à prendre de photo de moi en chest?
C’est à votre discrétion, car si vous acceptez, vous devrez écrire un article et nous fournir une photo.
J’pourrais être en chest? Vraiment?
Ha! Ha! Ha! Ç’a l’air important pour vous!
Non, mais ça serait ma seule autre job à vie, autre que lifeguard, où je pourrai dire que j’ai travaillé en chest. (À ma deuxième chronique, j’ai envoyé une photo de moi en chest, dans mon speedo de water-polo.)
Donc, j’en déduis que vous êtes intéressé?
Mets-en! Comment dire non à une belle opportunité comme celle-là? Être payé pour écrire, raconter des niaiseries de ma vie, avoir carte blanche et pouvoir poser en chest, sérieusement #StuVeuxDePlus? Un abonnement au SUMMUM? (BEN MAUDIT, JE L’AI EU!)

Crédit photo : Sarah Dagenais

Et de là, j’ai accepté de collaborer avec SUMMUM et d’écrire la chronique L’épais c’est moi, ainsi qu’avec l’excellente photographe qu’est Sarah Dagenais. Et, aujourd’hui, après 1 an et demi, 14 chroniques plus tard, on en est rendu finalement à ma dernière chronique.

Y’en a du chemin qui a été parcouru. Durant ces beaux moments passés ensemble entre les pages de photos de fille sexy, je me suis ouvert à vous pour vous avouer que je me suis fait venir LES PILULES DE L’INTERNET (01). Je me suis montré en chest parce que j’avais participé aux OUTGAMES (02) sans vraiment m’en rendre compte. Je me suis rappelé en même temps que vous LES MEILLEURS NOËLS RATÉS DES PINEAULT (03). Je vous ai présenté la personne que je suis devenue aujourd’hui, à la suite de ma rupture et grâce à mes meilleurs chums, car LES AMOURS PASSENT, LES AMITIÉS RESTENT (04). J’ai enfin avoué mes torts, presque 15 ans plus tard, en disant À TOI MON GARS… JE M’EXCUSE (05) pour avoir créé le pire coït interrompu de l’histoire en fessant sur ton char avec un bâton de baseball.

On a aussi appris ensemble comment se venger de nos colocs et des niaiseux sur Kijiji dans BONS COUPS – MAUVAIS COUPS (06), si tu me trouvais fatiguant parce que j’ai négocié le prix de tes billets de hockey over price, attends quand tu vas recevoir des « enlarge your penis » 17 fois par jour.

Si tu ne veux pas négocier les prix Kijiji, j’ai quand même pris le temps de vous dire comment acheter un lit en faisant le DIALOGUE AVEC UN VENDEUR DE LIT (07). Pendant que je continuais à faire des shows d’humour partout au Québec, en première partie de Phil Roy, j’ai poursuivi l’écriture de ma thèse, ce qui m’a mené à ma GRADUATION OSTÉOPATHIQUE (08) et, finalement, j’ai décidé aussi de quitter cette profession pour me consacrer 100 % à l’humour.

J’t’ai dit que LES MARIAGES (09) c’était surtout la demande qui me faisait peur, pis deux mois après j’ai demandé la main de ma blonde live à télévision… Une de mes forces ça, la cohérence. J’ai essayé de te donner les meilleurs remèdes contre le LENDEMAIN DE VEILLE (10), mais parfois c’est vraiment juste la pression de la main d’un doorman dans ta face le meilleur truc. J’vous ai mis au défi de mettre votre couple à l’épreuve en essayant une sortie d’amoureux au IKEA (11), suivi par la séance de sacrons ensemble en montant le meuble.

On a passé le début du Nouvel An ensemble et au lieu de vous dire comment suivre vos résolutions, j’ai tenté de vous indiquer comment éviter LES PIÈGES DE FIN D’ANNÉE (12). On a vécu ensemble le mois dernier mon expérience avec LE VOLEUR (13).

On en a fait du chemin SUMMUM. On est parti avec moi qui étais surpris de recevoir votre appel pour écrire dans votre revue; un appel de Phil Roy pour être la première partie de son one man show. Un appel de Vrak pour être collaborateur à ALT (Actualité Légèrement Tordue); un appel de V et MusiquePlus pour être chroniqueur à OD+ en direct. Et, finalement, mon rêve de p’tit gars, un appel du Groupe Phaneuf pour la production de mon premier one man show… Et là, on est rendus à ce jour, mon ADIEU SUMMUM (14). Comme dans une rupture : « Ce n’est pas toi… c’est moi. Quelqu’un me remplacera… Je t’aime encore t’sais, je n’oublierai jamais ce qu’on a vécu, mais je n’ai plus assez de temps, je suis rendu ailleurs. »

Comme je désire me consacrer maintenant 100 % à l’écriture de mon show, je dois vous quitter. Par contre, j’invite tous les lecteurs, les collaborateurs, ainsi que toutes les filles qui ont posé pour le SUMMUM (t’sais un gars s’essaye) à venir voir mes rodages un peu partout au Québec (billets en vente sur : GUILLAUMEPINEAULT.COM).

Merci à l’équipe du SUMMUM et à vous chers lecteurs qui m’avez permis de me remémorer ou de mettre à l’écrit tous ces souvenirs, anecdotes et expériences que j’ai vécus. Qui sait, certains se retrouveront peut-être même dans mon premier one man show.

Pour une dernière fois, l’épais, c’est moi.

À la revoyure!
Guillaume -x-

P.-S. : J’espère que vous ne cancellerez pas mon abonnement.
(NDLR : On verra bien!)

Crédit photo : Patrick Séguin

(Article publié dans l’édition #154 mars/avril 2018 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

FRANCHISES À SUCCÈS