Archive

FRANCHISES À SUCCÈS

Chroniqueur Carl Rodrigue
Partager

Les 20 plus importantes franchises de l’histoire du cinéma

En dépit d’un profit respectable, Batman & Robin est anéanti aussi bien par la critique que par les fans du personnage dès sa sortie en salle, ce qui fera dire à George Clooney : « Je crois que nous venons de tuer la franchise. » L’acteur n’a pas tort puisqu’il faudra attendre huit longues années avant qu’une nouvelle franchise soit consacrée au justicier masqué. En effet, pour être considérés comme faisant partie d’une franchise cinématographique, les films lui appartenant doivent être liés les uns aux autres. C’est ainsi que les films de Marvel Studios font tous partie de la même franchise, tandis que les films de l’univers Planet of the Apes parus de 1968 à 1973 et ceux de 2011 à 2017 n’ont en commun que le nom.

 C’est dans cette optique que nous passons en revue les 20 plus importantes franchises de l’histoire du cinéma… tout en jetant un coup d’œil sur celles qui ont déçu les attentes.

 Note : Afin d’effectuer des comparaisons équitables, nous avons tenu compte de l’inflation et publions donc les résultats en dollars d’aujourd’hui. Cela dit, comme l’inflation n’est pas la même partout dans le monde, nous avons dû nous en tenir au marché nord-américain, lequel demeure néanmoins un excellent indicateur étant donné son importance.

1) Star Wars (5,96 G$)

Avec 5 entrées parmi les 20 films ayant le plus rapporté – dans l’ordre Star Wars, The Force Awakens, The Empire Strikes Back, Return of the Jedi et The Phantom Menace –, la franchise est depuis longtemps installée au sommet. Sans compter le fait que The Last Jedi n’était pas encore sorti au moment de mettre sous presse.

2) James Bond (5,84 G$)

Pas étonnant de voir l’agent 007 dans le peloton de tête puisque c’est lui qui a donné ses lettres de noblesse à la franchise cinématographique. En plus d’avoir 25 films à son actif, il faut souligner que 2 d’entre eux ont particulièrement bien performé au box-office, soit Thunderball (668 M$) et Goldfinger (592 M$).

3) Avengers Universe (5,65 G$)

Une seule franchise non seulement peut, mais va détrôner Star Wars : celle mise sur pied par Marvel Studios. Au rythme de deux à trois films par année, ce n’est en effet qu’une question de temps… au plus tard à l’été 2019, lorsque la phase trois se terminera avec le quatrième Avengers.

4) Harry Potter (3,16 G$)

Il n’aura fallu qu’une décennie au petit sorcier pour se tailler une place de choix. Un succès attribuable au talent et à l’imagination de J. K. Rowling bien sûr, mais aussi au coup de baguette magique grâce auquel le studio Warner Bros a transformé ses sept livres en huit films.

5) Star Trek (2,53 G$)

Ce sont les présences de William Shatner (Kirk) dans Star Trek Generations (1994) et de Leonard Nemoy (Spock) dans le reboot de Star Trek (2009) qui ont permis d’unifier les 13 films de la série dans un même univers et d’ainsi le hisser en cinquième position.

6) Middle Earth (2,44 G$)

Les trois films faisant le récit de The Lord of the Rings parviendraient à eux seuls à se classer en 19e position. Mais encore faut-il leur ajouter les trois autres consacrés au Hobbit – également l’œuvre de J. R. R. Tolkien –, dans lequel plusieurs personnages de la première trilogie apparaissent.

7) X-Men (2,44 G$)

À l’instar de Star Trek, le film Days of Future Past permet ici encore d’unifier tous les films parus sous la bannière X-Men, auxquels il faut inclure les trois films consacrés à Wolverine ainsi que celui consacré à Deadpool. Étonnamment, c’est ce dernier qui a fait le plus d’argent jusqu’ici, soit 378 M$.

8) Jurassic Park (2,21 G$)

Un seul réalisateur peut se targuer d’avoir mis au monde trois des franchises ayant le plus rapporté – Jaws, Indiana Jones et Jurassic Park –, soit Steven Spielberg. Si le réalisateur était lui-même une franchise, les recettes cumulées de ses films atteindraient 9,94 G$.

9) Indiana Jones (2,03 G$)

Depuis sa création, l’archéologue créé par George Lucas et Steven Spielberg interprété par le charismatique Harrison Ford a nagé dans le sillage de James Bond pour devenir l’un des héros les plus populaires du cinéma. Pas surprenant qu’on ait pensé à Sean Connery pour jouer le rôle de son père.

10) Shrek (1,91 G$)

Shrek est la seule franchise d’animation de notre palmarès. Suivent de près Despicable Me (1,34 G$), Toy Story (1,32 G$), Ice Age (1,02 G$), Finding Nemo (1 G$), Madagascar (824 M$), Alvin and the Chipmunks (784 M$) ainsi que Cars (700 M$).

11) Pirates of the Caribbean (1,87 G$)

Walt Disney Pictures a pressé le citron avec cinq films étalés sur près de 15 ans. Malgré que le dernier volet, Dead Men Tell No Tales, ait moins bien performé au guichet, il semble qu’un sixième film soit à venir.

12) Rocky (1,78 G$)

Qu’il soit sur le ring ou dans une salle de cinéma, le célèbre boxeur refuse de jeter l’éponge. Sylvester Stallone est aussi entêté que son personnage puisqu’il a déjà écrit la suite de Creed, dont le tournage est prévu pour cette année.

13) The Fast and the Furious (1,77 G$)

Triste, mais vrai : si cette franchise a réussi à atteindre la 13e position, c’est en partie en raison de la mort de Paul Walker dans un accident de voiture; les curieux se massant pour aller voir Furious 7 dans lequel il fait sa toute dernière apparition.

14) Transformers (1,69 G$)

Si l’habituelle trilogie s’est étirée sur cinq films, c’est qu’au fil du temps, les Transformers ont mieux performé à l’étranger qu’en Amérique du Nord, diminuant par conséquent les risques financiers. En effet, plus de 75 % des recettes des deux derniers films proviennent d’outre-mer.

15) Jaws (1,62 G$)

Il est généreux de parler de franchise ici, puisque ce sont principalement les recettes du premier film réalisé par Steven Spielberg (1,14 G$) qui propulsent le grand requin blanc en 15e position. En effet, Jaws a fait 70 % des revenus de la franchise à lui seul.

16) Spider-Man (1,6 G$)

De 2002 à 2014, chaque film consacré au tisseur de toile a moins bien fait que le précédent. C’est pourquoi Sony a finalement accepté de piler sur son orgueil et de s’associer à Marvel Studios : tous deux accouchant de Spider-Man: Homecoming.

17) Justice League Universe (1,59 G$)

Dans l’ombre de Marvel Comics se profile DC Comics avec Man of Steel, Batman v Superman, Suicide Squad, Wonder Woman et Justice League. On prévoit déjà la mise en chantier de cinq autres films pour les trois prochaines années, soit Aquaman, Shazam, Wonder Woman 2, Cyborg et Green Lantern Corps.

18) Twilight (1,57 G$)

Tout comme Warner Bros, le studio Summit Entertainment a scindé le dernier roman de Stephenie Meyer, Breaking Dawn, en deux films, permettant ainsi à Twilight d’intégrer notre liste.

19) The Hunger Games (1,56 G$)

Grosse surprise, Lionsgate a aussi transformé les trois romans de Suzanne Collins en quatre films. Fait à noter, avec Harrison Ford (Star Wars et Indiana Jones), Jennifer Lawrence est l’une des actrices ayant le plus rapporté grâce à Hunger Games et à X-Men.

20) Batman (1,5 G$)

Nous terminons ce classement avec la toute première franchise consacrée à Batman, laquelle est surtout tributaire des deux films réalisés par Tim Burton. Suit de près la trilogie The Dark Knight avec des recettes de 1,46 G$.

Cinq franchises qui ont déçu les attentes

The Amazing Spider-Man (moyenne de 259 M$ par film)

Il est certes difficile de qualifier ce reboot d’échec complet. Reste qu’on est loin de la moyenne de 531 M$ de la première franchise réalisée par Sam Raimi, laquelle est aussi largement supérieure aux 334 M$ engrangés par Spider-Man: Homecoming cette année.

The Terminator (moyenne de 201 M$ par film)

Au risque de vous surprendre, malgré ses 453 M$, Terminator 2 ne se classe pas parmi les 100 films qui ont généré les plus importantes recettes au box-office. Autre facteur important, bien qu’il soit devenu culte, le premier Terminator n’est sorti que dans un millier de salles contrairement au troisième volet qui a été présenté dans plus de 3500 salles.

Alien (moyenne de 135 M$ par film)

Ici encore, seuls Alien (281 M$) et Aliens (205 M$) tirent la franchise vers le haut. Que l’on inclut on non les produits dérivés dans lequel Aliens et Predators s’affrontent, il n’en reste pas moins que la moyenne des autres films dépasse à peine les 100 M$.

Fantastic Four (moyenne de 149 M$ par film)

Les lecteurs de comics book vous le diront : le seul véritable obstacle entre le premier groupe de héros de Marvel et des montagnes de dollars est le studio Fox qui a mis la main sur les droits cinématographiques des quatre fantastisques… et ne sait visiblement pas quoi en faire depuis.

The Blair Witch Project (104 M$ par film en moyenne)

Même si The Blair Witch Project est de loin le film d’horreur à petit budget qui a rapporté le plus (248 M$) – davantage que les recettes de The Evil Dead, Paranormal Activity, Saw ou The Texas Chainsaw Massacre –, la suite parue en 2000 et le reboot de 2016 ont fait moins de 50 M$ chacun.

Et les films d’horreur dans tout ça?

Vous vous demandez peut-être où sont les films d’horreur? Pourquoi des franchises qui comptent plus ou moins une dizaine de films à leur actif comme The Texas Chainsaw Massacre, Friday the 13th, Halloween, Nightmare on Elm Street ou Saw ne figurent pas au classement? Leur absence illustre toute l’importance des cotes G (General) et R (Restricted). C’est ainsi qu’un public restreint va nécessairement générer des profits moindres, sauf exception où le film devient carrément un blockbuster, comme Jaws, et ses recettes de 1,14 G$. À titre de comparaison, les films de la franchise Friday the 13th n’ont généré que 68 M$ en moyenne, soit 16 fois moins!

Article publié dans l’édition #153 février 2018 – www.boutiquesummum.com

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
En kiosque

FORTNITE