Archive

GÉNÉRATION SPÉCIAL ROCKERS

Chroniqueur Michel Bouchard
Partager

15 modes de rockers qui ont marqué les époques

LES ŒUVRES DES ARTISTES MUSICAUX QUE L’ON ÉCOUTE À L’ADOLESCENCE NOUS MARQUENT À JAMAIS, TOUT COMME CEUX QUI LES INTERPRÈTENT. ALORS QU’IL SE TROUVE EN PLEINE CRISE EXISTENTIELLE, LE JEUNE D’UNE QUINZAINE D’ANNÉES S’ASSOCIE BIEN SOUVENT À LA FIGURE POPULAIRE ET L’IDOLÂTRE. LES VEDETTES DE LA MUSIQUE UTILISENT GÉNÉRALEMENT LEUR ACCOUTREMENT EN GUISE DE SIGNATURE, AFIN DE MONTRER LEUR UNICITÉ ET LEUR ORIGINALITÉ. LORSQUE LES MILLIERS DE JEUNES LES IMITENT POUR MONTRER À LEUR TOUR LEUR MARGINALITÉ, ON NE PEUT PLUS VRAIMENT PARLER DE LOOK ORIGINAL. ON PARLE PLUTÔT DE MODE RÉPANDUE. S’HABILLER COMME SON IDOLE N’EST POSSIBLEMENT PAS LA MEILLEURE CHOSE À FAIRE, SURTOUT À L’ÈRE DES TÉLÉPHONES INTELLIGENTS, PUISQUE DES PHOTOS GÊNANTES VIENDRONT ASSURÉMENT REVENIR HANTER CES PAUVRES PERSONNES INFLUENÇABLES UN JOUR OU L’AUTRE… C’EST D’AUTANT PLUS VRAI QUAND ON DRESSE UN PALMARÈS DES 15 LOOKS HORRIBLES DES CHANTEURS ROCK À TRAVERS LES ÉPOQUES…

1- Les pantalons moulants

Il y a moulant et il y a moulant indécent. Quand un pantalon est si serré qu’il permet de repérer du premier coup d’œil si le gars qui le porte est circoncis, c’est trop. Le spandex a ses limites, tout comme le respect de soi. On appelle ça comment un camel toe pour un gars? Un camel couilles? Ça ne sonne pas particulièrement bien.

2- Des chapeaux, parce que!

Soyons honnête un instant, un chapeau, c’était correct pour aller à la grande messe en 1943 ou pour être gérant d’un lutteur de la WWF en 1981, mais rendu en 1997, c’est out. Aussi étonnant que cela puisse paraître, Slash ne jouerait pas moins bien de la guitare sans son chapeau.

3- Le tissu léopard

Aujourd’hui, pour trouver des accoutrements aux motifs léopard, il faut aller dans un McDo chez Walmart, mais autrefois, les rockers ne se gênaient pas pour se déhancher tels des félins au trop-plein de testostérone. Ishhhh… C’était pas chic.

4- S’habiller tout en blanc

On parlait des Classels plus haut, n’est-ce pas? Le blanc sur blanc, c’est bien pour présenter des publicités de savon à plancher ou de sacs poubelle, mais pour démontrer toute l’ampleur de sa « mâlitude », c’est non.

5- Le latex

Si le spandex a ses limites, le latex est une coche plus bas. D’ailleurs, selon des sources généralement bien informées, il n’y a que deux types de personnes qui portent du latex : des chanteurs rock d’une autre époque et les adeptes du sadomasochisme. Fais ça dans ton donjon, pas sur scène le grand.

6- Les cheveux « bleachés »

Quoi de plus hot qu’un Bono aux cheveux blonds platine? Cette vogue de décoloration des cheveux aura permis de réaliser que les modes repartent et reviennent toujours au fil des ans. En passant, avant Bono, il y a aussi eu les Classels qui faisaient des abus de peroxyde, je dis ça de même…

7- Du poil

Il fut un temps où le poil et le rock allaient de pair. Plus c’était poilu et malpropre et plus c’était puissant. N’en déplaise aux amateurs de rockers hirsutes, ce n’est pas en se laissant pousser les sourcils jusqu’aux favoris que vous aurez l’air d’un James Hetfield de 1993.

8- Le cuir avec des pinouches

Les fameux manteaux de cuir courts, qui s’arrêtaient avant le nombril et qui étaient ornés de pics métalliques ont fait fureur après l’invasion punk. C’était tellement inutile comme accessoire. Tu pouvais crever un œil à ta blonde en la serrant contre toi.

9- Les cheveux « bleachés »… et gaufrés!

Comme si la décoloration ne suffisait pas, il fallait ajouter l’insulte à l’injure en montant sur scène avec des cheveux gaufrés. Oui, avec des vagues dedans pis toute. Comment ne pas sourire en imaginant Jon Bon Jovi passer des heures devant son miroir à lisser et gaufrer sa tignasse?

10- Les piercings partout

À la base, le corps humain comporte de nombreux orifices, tous plus naturels les uns que les autres. Pour une raison difficile à expliquer, voilà qu’on a décidé d’ajouter des trous ici et là… Et même là, oui, vous savez où! Imaginez l’horreur quand vous vous retrouvez derrière la vedette rock pour passer au détecteur à métaux à l’aéroport.

11- Le spray net

Si la couche d’ozone est en danger, c’est assurément à cause des groupes comme Def Leppard et Twisted Sisters, qui ont abusé de notre planète sans se soucier des répercussions, autant sur la santé physique que sur la santé mentale.

12- Le maquillage léger

Un peu de eye-liner, c’est quand même trop de eye-liner, sachez-le. Si tu as besoin de te mettre du noir sous les yeux pour avoir un regard sombre et audacieux, ton niveau d’interprétation théâtrale est égal à celui d’un courtier immobilier sur ses pancartes.

13- Le maquillage au rouleau

Bon, la face peinte en blanc, un éclair rouge sur la moitié d’une joue, une tasse de mastic à carrosserie dans le front… Il faut aller jusqu’où pour se démarquer? Déjà que David Bowie débordait de talent et que ça suffisait amplement à le démarquer des autres. En plus, il avait naturellement un œil différent de l’autre…

14- Les jeans déchirés

Un gars, c’est bien connu, ça ressent un sentiment d’attachement profond envers son linge. On peut porter des bobettes jusqu’à ce qu’elles soient transparentes. Il en va de même pour les jeans. Pourquoi le changer quand je suis si bien dedans? C’est juste que t’as l’air d’un plâtrier dude!

15- Le bandana

En quelques décennies seulement, le bandana est passé de mouchoir de poche, à accessoire de hippie, pour ensuite devenir un couvre-chef cool. En fait, dans les années 80, les chanteurs de groupes rock le portaient à profusion, sans doute pour retenir leur moumoute.

(Article publié dans l’édition #147 mai 2017 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

Génération 10-20-30-40