Exclusif web

GODZILLA ET LE MONSTERVERSE

Chroniqueur Alexandre Goulet
Partager

Le nouveau Godzilla est à nos portes! Mais comment s’y retrouver parmi les 1001 monstres présents dans la série? Qui sont-ils? Qu’es-ce que ça mange en hiver, un Mothra ? Nous tâcherons de vous présenter rapidement les quelques spécimens qui seront présents dans Godzilla: King of the Monsters, en salle dès le 31 mai prochain (aka ce vendredi!).

Godzilla

Depuis ses premiers pas sur le Japon en 1954, la création signée Toho a pris place dans plus d’une quarantaine de longs métrages. Devenue une icône de la culture pop au fils des ans, Godzilla était pourtant une métaphore de l’utilisation du nucléaire lors de la Deuxième Guerre mondiale sur le Japon par l’Amérique. Mais qui est ce Titan?

Dans sa nouvelle mouture, Godzilla (tout comme les autres monstres de cet univers) est une espèce d’une grande lignée de superorganismes appelée les Titans. Endormi pendant des millénaires dans les abysses de l’océan Pacifique, ce dernier se nourrit des radiations naturelles qui s’y trouvaient. Grand protecteur de ce monde, il ressurgit quand la Terre semble en danger pour différents motifs. Premièrement, il fût repéré peu après la Deuxième Guerre mondiale en Polynésie française, puis bombardé par des armes atomiques par l’armée américaine, pour ensuite tomber dans une longue torpeur. Celle-ci prit fin en 2014 lors de l’arrivé des Mutos, qui menaçaient son monde (et le nôtre par le fait même). C’est à ce moment que Godzilla dut se battre pour préserver son royaume. Outre sa grosseur monumentale – 167 mètres de long pour 108 mètres de haut –, ce gigantesque reptilien possède la capacité de projeter un puissant faisceau laser par la gueule lorsqu’il doit combattre un opposant. Longue vie au roi!

Rodan

Nommé Radon en premier lieu, pour une contraction de pteranodon, son appellation fût par la suite modifiée pour le marché américain. Également inspiré par les bêtes ailées de la préhistoire, il fût conçu comme une allégorie de la menace nucléaire russe (alors que Godzilla, comme mentionné précédemment, représentait les Forces armées américaines). Présent dans une bonne dizaine de films de la série et faisant sa première apparition dans le film Rodan en 1956, ce monstre est l’un des grands opposants de Godzilla.

Dans le Monsterverse, ce reptile ailé est décrit comme une mutation de pteranodon ayant été altérée par les radiations du fin fond de la Terre. Enseveli dans un volcan situé sur l’île fictive d’Isla de Mara, au large de la côte est du Mexique, il devint au fil des années couvert de résidus volcaniques lui donnant une apparence quasi rocheuse. Avec ses 47 mètres de haut et une impressionnante envergure de 265 mètres, le souffle que produit le battement de ses ailes est connu pour raser des villes entières de par sa puissance.

Mothra

Nommé deuxième monstre favori de la saga Godzilla (et monstre favori de la gent féminine d’après un sondage réalisé au début des années 90 au Japon), Mothra est largement dépeint comme une figure pacifique dans cet univers… et pourtant loin de l’être! Souvent représenté avec deux jeunes filles télépathes (nommées « fairies » dans la série originale), l’énorme papillon de nuit fit sa première apparition au grand écran en 1961 dans le film éponyme.

Dans la mouture actuelle de la série, Mothra est un être adulé depuis des millénaires. En effet, des représentations de celui-ci peuvent être aperçues sur de nombreux vestiges de civilisations humaines très anciennes et sa présence semble toujours associée à la protection, voire à la divinité. Passant du stade de larve à celui d’insecte ailé gracieux muni de propriétés biolumineuses, cette entité fût en effet vénérée par de nombreuses cultures à travers le temps. Présentement repéré en dormance dans la jungle du Yunnan, en Chine, par l’équipe de Monarch (voir encadré), parions que cette créature nous en mettra plein la vue à l’occasion de sa prochaine apparition!

King Ghidorah

Le plus gigantesque des monstres créés par Toho fit sa première apparition au grand écran dans Ghidorah, the Three-Headed Monster en 1964. Plus grand opposant de Godzilla, le monstre n’a pas réellement changé d’apparence au fil du temps, demeurant le dragon bipède à trois têtes et aux écailles dorées du design original. En fait, les créateurs de ce dernier ont révélé s’être inspirés de la bête mythologique Yamata-no-Orochi, une créature du folklore japonais aux têtes multiples.

Ghidora est définitivement le plus agressif et vicieux de tous les Titans. Capable de générer de forts champs électromagnétiques de par sa seule présence, il peut littéralement provoquer des séismes et des orages – c’est pas un doux! Chacune de ses trois têtes est capable de penser indépendamment l’une de l’autre, ce qui leur donne une personnalité propre à chacune. Dans la version de 2019, Ghidora est scrupuleusement gardé sous surveillance par l’équipe de Monarch dans la calotte de glace de l’Antarctique. Il est nommé « Monster Zero » par l’équipe de scientifiques s’occupant de celui-ci et est représenté .

Muto

Ne faisant pas partie de la mouture originale de Toho, les Mutos ont été ajoutés au Monsterverse afin de mettre en scène de nouveaux belligérants jamais vus du public. Lors de sa création, l’équipe au développement s’est inspirée de Jurassic Park, d’Alien et de Starship Troopers – ce dernier semble clairement être la plus grande inspiration pour la conception du monstre.

Le Muto (pour Massive Unidentified Terrestrial Organism) est un parasite géant ayant besoin d’un hôte pour se reproduire. Qui dit parasite de grande taille dit hôte de grande taille, alors le Muto choisira toujours de construire sa pouponnière à l’intérieur d’un autre Titan. Rarement vue dans l’univers de Godzilla, l’espèce est présentée à l’écran comme ayant des différences marquées entre les mâles et femelles; ces dernières ayant la capacité de voler. Visuellement, ladite bête ressemble à un énorme crabe haut-perché, sans pinces et muni d’une énorme tête qui est presque exclusivement un gigantesque bec.

King Kong

Nullement une nouveauté dans le monde cinématographique, King Kong fait maintenant partie de la grande famille du Monsterverse depuis Kong: Skull Island. Après des dizaines (voire des centaines) d’apparitions sur divers médiums (BDs, jeux vidéo et films), nous pourrons enfin voir Godzilla et King Kong s’affronter de nouveau dans Godzilla vs Kong, qui sortira en 2020 – soit près de 50 ans après leur premier combat dans la version de 1962.

Le Kong du Monsterverse est le plus gros jamais conçu de son histoire. Il fait 31 mètres de haut pour un poids approximatif de 160 tonnes – c’est du costaud! Fait à mentionner : il n’est pas encore adulte, donc imaginez la taille gargantuesque de ce primate une fois arrivé à son apogée. Pour ce qui est du design de la bête, l’équipe travaillant sur le projet a désiré lui donner un aspect légèrement plus humain en le faisant se déplacer debout sur ses pattes arrière, s’éloignant ainsi des anciennes versions qui le présentaient uniquement comme un gorille géant. Le fait d’être bipède lui permet également de se servir de ses mains afin d’utiliser des objets pour se défendre. Découvert peu après la guerre du Vietnam par l’agence Monarch sur Skull Island, Kong n’est pas encore sorti de son antre depuis, mais l’avenir semble lui réserver de grandes surprises!

Monarch

Monarch est une agence gouvernementale réunissant plusieurs pays et états pour la recherche d’organismes géants. Fondée en 1946, les membres de l’agence ont étudié la vaste majorité des Titans au fil du temps, tout en conservant ses informations scrupuleusement confidentielles et cachées du public – jusqu’à ce que Godzilla fasse sa première apparition et rase la moitié de la côte ouest américaine!

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Exclusif web

REVIVRE LE BED-IN DE JOHN LENNON ET DE YOKO ONO