En kiosque

La grande histoire des paris sportifs

Chroniqueur Michel Bouchard
Partager

Quel amateur de sport n’a jamais lancé à un ami une phrase du genre : « Je te gage un vieux deux que les Canadiens vont faire les séries… un jour »? C’est connu, sports et paris sont deux entités étroitement liées depuis toujours.

Genre, littéralement depuis toujours.

Les historiens ne peuvent mettre une date précise pour recenser le début des paris sportifs. Mais ils s’entendent pour dire qu’avant même l’invention de la monnaie, les paris sportifs existaient déjà. On misait des objets du quotidien comme de la nourriture, des chèvres, des bols en poterie, du tissu ou sa fille aînée. En Grèce antique, on présentait des compétitions sportives qui sont devenues aujourd’hui les Jeux olympiques. Ces événements étaient l’occasion de placer des paris chez les fans de sport. Évidemment, il n’y avait aucun contrôle et aucune instance ne sanctionnait ces paris, et les gens acceptaient de miser avec le risque que cela comportait.

Les athlètes grecs, comme les lutteurs – qui en passant luttaient complètement à poil – faisaient l’objet de multiples paris et ils recevaient même une compensation issue de ces gageures.

Le gambling a ensuite pris de l’expansion et a migré jusqu’en Rome antique, là où les paris étaient communs, bien qu’on permettait de placer des gageures uniquement sur les courses de chariots et cela devait se faire à Rome, même si cela n’empêchait pas les gens de miser illégalement. Rapidement, on a vu naître les paris sur les jeux du cirque, là où on présentait les fameux combats dans l’arène, avec des gladiateurs, des lions, Astérix et la madame avec les cheveux jaunes et un rouleau à pâte. Les plus anciens répertoriés remontent à 264 avant notre ère.

(Lire l’article complet dans l’édition #166 octobre/novembre 2019 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
En kiosque

BAZOOKA