Archive

L’ASTRONOMIE INTERDITE

Martin Bois
Partager

La plupart des données recueillies au cours des siècles par les astronomes ainsi que par les sondes robotisées nous dépeignent une image qui laisse à penser que le système solaire est inhabité, que seule la Terre abrite la vie intelligente. C’est du moins ce que les scientifiques nous martèlent à tour de bras depuis qu’ils ont pris la relève des créateurs de dogmes religieux. Autrefois, les rares esprits libres qui défiaient la conception très stricte du monde finissaient sur le bûcher; aujourd’hui, ils sont couverts de ridicule. Pourquoi?

Un secret bien gardé

La science véritable fait appel aux faits, aux preuves, aux indices solides et à une recherche approfondie. Quiconque se targue de posséder un esprit scientifique et ouvert ne peut nier l’existence d’une myriade de photographies et de documents officiels de la NASA qui suggèrent de façon peu équivoque la présence d’un design intelligent à l’intérieur du système solaire. D’un autre côté, il y a aussi de nombreuses images qui montrent clairement des retouches, des flous, de la pixellisation ainsi que d’autres techniques d’altération visuelles dans le but d’effacer ou de modifier des détails non désirés ou compromettants pour les pouvoirs en place.

 

Pourquoi ne veut-on pas montrer ces détails? Voudrait-on masquer la présence incommodante d’une civilisation antérieure à la nôtre qui possédait les capacités techniques de se déplacer dans le système solaire? La réponse évidente est qu’il existe au sein de cercles d’influence secrets et puissants des gens qui tiennent à conserver un avantage technologique sur le reste de la population « endormie ». Ces élites veulent garder pour elles-mêmes des connaissances ayant un rapport direct avec les capacités aérospatiales d’une civilisation humaine perdue. Révéler au monde entier que les Anciens avaient exploré et même colonisé certaines planètes et lunes de notre système solaire remettrait en question la totalité du mensonge sur lequel notre propre civilisation est bâtie.

Lire l’article complet dans l’édition #156 juin/juillet 2018 – www.boutiquesummum.com

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

L’ÉTRANGE DISPARITION D’AMELIA EARHART