Archive

Le Post-it : ça ne colle pas!

Chroniqueur Michel Bouchard
Partager

Les fameux petits pense-bêtes jaunes qu’on accole à son écran d’ordinateur pour se souvenir d’un élément important, comme un meeting avec le président des États-Unis, une date de remise d’une étude qui guérira le cancer ou ne pas oublier de rapporter du lait en revenant du travail, font partie de notre quotidien. Mais cette géniale invention n’est pas le fruit d’une recherche poussée afin d’arriver à ce résultat, elle découle plutôt d’une bête erreur… Mais cette erreur tient aujourd’hui du pur génie!

Le célèbre bloc-notes aux pages autoadhésives a été officiellement inventé à la fin des années 60 par des chimistes de la compagnie 3M. Spencer Silver et Arthur Fry, oui des noms qui s’apparentent plus à des membres de groupe rock qu’à des nerds œuvrant avec des béchers et des éprouvettes, sont à l’origine de cette invention.

C’est au milieu de la décennie 60, en tentant de créer un adhésif ultra puissant, que Silver concocte une mixture de polymère acrylique qui fait tout sauf coller… En fait, la substance a la particularité de coller fermement à une seule chose : elle-même. Il se rend alors compte qu’une fois appliquée sur quelque chose, elle peut être décollée et recollée à de multiples reprises.

(Lire l’article complet dans l’édition #165 août/septembre 2019 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

Les studios maison, d’hier à aujourd’hui