Exclusif web

LES HAUTS ET LES BAS DES TÉLÉPHONES INTELLIGENTS

Chroniqueur Maxime Johnson
Partager

Le téléphone cellulaire a 35 ans

LE MONDE N’EST PLUS LE MÊME DEPUIS L’ARRIVÉE DES TÉLÉPHONES INTELLIGENTS. COMME C’EST SOUVENT LE CAS POUR LES NOUVELLES TECHNOLOGIES, LES BONS ASPECTS DE CES APPAREILS CACHENT TOUTEFOIS AUSSI UN CÔTÉ PLUS SOMBRE.

Il est impossible d’énumérer tous les bons côtés des téléphones intelligents tellement leurs impacts positifs dans nos vies sont nombreux. Avec un appareil photo puissant dans nos poches en permanence, il est plus facile que jamais d’accumuler des souvenirs et d’exprimer son talent artistique. Pour les travailleurs, cet outil permet aussi d’effectuer sa besogne de partout et de ne plus être lié à un bureau traditionnel. Les jeunes restent constamment en contact avec leurs amis, les politiciens ont accès direct à leurs constituants, un cellulaire peut être source de sécurité et les familles ne sont plus complètement séparées.

Mais après une longue lune de miel, l’envers de la médaille commence maintenant à se faire sentir.

L’appareil photo est aussi un puissant outil de surveillance, et la notion d’anonymat et d’intimité est de plus difficile à conserver dans la société moderne. Nos renseignements personnels sur Facebook sont exploités par les entreprises privées, et les travailleurs libérés se rendent compte petit à petit que cette connexion permanente veut aussi dire qu’ils ne quittent jamais vraiment leur bureau, du moins en pensées.

Toutes ces applications et ces services sur nos téléphones compétitionnent pour notre attention. Avec un petit bip par ci, une notification par là et un « j’aime » après le partage d’un billet qui nous insuffle une légère dose de dopamine, les téléphones intelligents sont en train de changer la façon dont nos cerveaux fonctionnent. C’est vrai pour les adultes, et ce l’est encore plus jeunes à l’esprit malléable.

Faudrait-il revenir en arrière pour autant, à l’époque où il fallait avoir accès à un ordinateur pour envoyer un courriel et où on devait téléphoner pour commander un taxi? Impossible. Le génie est sorti de sa bouteille, et il ne pourra plus y rentrer. Des économies entières sont axées sur ces appareils, et leurs avantages demeurent importants.

Ce n’est d’ailleurs pas que l’industrie qui ne peut plus se passer de ces appareils : les utilisateurs non plus. Ce qui ne veut pas dire que la situation ne peut pas s’améliorer.

Après l’effervescence des premiers moments, il est donc temps de retomber sur terre, et d’apprendre à ouvrir nos téléphones intelligents avec parcimonie, en prenant soin de réfléchir aux conséquences à long terme de notre utilisation.

Après les téléphones, c’est maintenant à notre tour d’être intelligents.

(Ceci est un texte exclusif web complémentaire à la chronique Techno parue dans l’édition #158 septembre/octobre 2018 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

BARBERSHOPS : UNE HISTOIRE DE RASOIR