Exclusif web

MUTE

Rédactrice en chef Nathacha Gilbert
Partager

20 ans déjà pour le band punk-rock

IL S’EN PASSE DES CHOSES DANS LE MONDE DE LA MUSIQUE ET LE TEMPS PASSE VITE. UN JOUR, ON SE REND COMPTE QUE NOTRE CARRIÈRE A 20 ANS DÉJÀ ET C’EST JUSTEMENT LE CAS CETTE ANNÉE DU BAND MUTE! MÊME QUE, POUR CÉLÉBRER L’ÉVÈNEMENT, LE GROUPE A ORGANISÉ UN SHOW ET IL ÉTAIT « SOLD OUT » DANS LE TEMPS DE LE DIRE. ON JASE DE CE 20E ANNIVERSAIRE AVEC LE GUITARISTE, ALEX TRÉPANIER.

Les membres du groupe sont Alex Trépanier (guitare), Étienne Dionne (batterie, chant), Jean-Philippe Lamonde (basse, chant) et Matt Kapuszczak (guitare).

Alex, vous célébrez le 20e anniversaire de Mute cette année! C’est pas rien, hein! En effet! C’est difficile de réaliser l’ampleur de la tâche accomplie. Il n’y a pas si longtemps, on faisait une tournée 15e anniversaire. Le temps passe vite!

Vous avez même organisé un show pour fêter ça en grand, le 20 octobre prochain (Méduse, Québec)… pis c’est complet depuis le 11 septembre. Sérieusement, vous attendiez-vous à un tel engouement? On avait bon espoir de faire salle comble, mais c’est plutôt la rapidité avec laquelle les billets se sont envolés qui nous a surpris. On se doutait bien que la grande qualité du « line-up » allait générer pas mal d’intérêt, mais la réaction du public a largement dépassé nos attentes. En fait, je crois qu’on aurait pu faire une supplémentaire et tout nous porte à croire que ça aurait aussi été à guichet fermé.

Qu’est-ce que ça représente pour vous, 20 ans de carrière? C’est tout d’abord la fierté d’avoir opéré durant toutes ces années sans compromettre notre vision de la musique pour se soumettre aux tendances. C’est d’avoir su négocier les bas de la vie de groupe pour être capable de savourer les hauts. Par-dessus tout, c’est d’avoir pu faire le tour du monde et constater l’impact de notre musique chez un si grand nombre de personnes.

À quoi les chanceux qui ont des billets pour votre show à la fin du mois d’octobre peuvent s’attendre? Pour commencer, il ne faut pas oublier la présence de trois excellents groupes qui prendront la scène avant nous. U.SeeD et MAP, légendes vivantes du punk-rock québécois, et No Trigger, faisant leur première apparition à Québec depuis plus d’une décennie. Pour notre part, il s’agira du spectacle le plus long de notre existence. Nous explorerons évidemment l’entièreté de notre discographie, du plus vieux au plus récent, incluant des pièces rarement jouées aujourd’hui et aussi certaines qui n’ont jamais été jouées devant public. Nous aurons aussi le plaisir d’accueillir quelques invités spéciaux qui viendront laisser leur marque durant le concert.

Qu’est-ce que vous diriez aux jeunes membres du groupe qui commençait en 1998? Pour avoir vu beaucoup de films sur le voyage dans le temps, je sais qu’il est mal d’essayer d’influencer le passé, ça finit toujours en catastrophe. Alors, je ne leur dirais rien du tout, de toute façon, ils s’en sont sortis plutôt bien par eux-mêmes.

Mis à part cette date sur votre calendrier, sur quels projets vous concentrez-vous présentement? On a quelques projets de tournée en chantier, ainsi qu’une série de dates au Québec, mais c’est trop tôt pour confirmer quoi que ce soit.

 

 

Qu’est-ce qui s’est passé de bon depuis votre dernière sortie d’album (Remember Death, en 2016)? Beaucoup de choses… On a fait deux très bonne tournées en Europe, où on a participé à plusieurs festivals d’envergure. On a fait une tournée fantastique en Amérique du Sud l’hivers passé (en compagnie de ces mêmes No Trigger). Et, bien entendu, on a fait des concerts un peu partout en province, incluant encore une fois beaucoup de festivals.

Êtes-vous en train de travailler sur un album pour bientôt? Non, en ce moment, nous ne travaillons pas sur du nouveau matériel.

Vous avez fait un nombre incroyable de shows dans les dernières années et vous avez fait le tour du monde… Quelles sont les meilleures places pour se produire sur scène? Vos meilleurs publics se trouvent où dans le monde? Il y en a beaucoup. Nous avons eu des concerts mémorables un peu partout à travers le monde, mais il y en a quelques-uns qui sortent du lot. Je pense à Mexico City, à Tokyo, à Sao Paulo au Brésil, à Bogota en Colombie… et j’en passe.

Et les pires? Disons que l’Angleterre n’est pas exactement un endroit où ça fonctionne bien pour nous…

Il y a beaucoup de monde qui pense que le nom « Mute » a été choisi comme un genre de nom ironique étant donné qu’on est un groupe qui fait pas mal de bruit.

D’autres projets qui s’en viennent pour vous prochainement? À part ce qui a été mentionné plus haut, il est peut-être question de faire des rééditions spéciales d’anciens albums dont on a écoulé toutes les copies. C’est trop tôt pour dire à ce moment-ci.

Une petite anecdote sur le nom de votre band que vous n’avez jamais dite à personne ou une anecdote sur votre nom de groupe, peut-être? Il y a beaucoup de monde qui pense que le nom « Mute » a été choisi comme un genre de nom ironique étant donné qu’on est un groupe qui fait pas mal de bruit. Mais, en fait, il n’en est rien. On a simplement « emprunté » le nom d’une marque de chaussures parce que le logo avait l’air cool. Voilà.

QUICKY!

  • Quel membre du groupe passe le plus clair de son temps à dormir (en tournée/en char/avion)? Étienne
  • Quel membre du groupe a le plus peur en char/avion? Matt
  • Quel membre du groupe pogne le plus avec les filles? Étienne
  • Quel membre du groupe est le plus moralisateur? Matt
  • Quel membre du groupe a les meilleures idées? Alex
  • Quel membre du groupe a les pires idées? JP (le pire)
  • Quel membre a le boulot le plus surprenant? JP (il est jardinier)
  • Quel membre risquerait le plus de faire la page couverture du JDM? Alex, pour des meurtres en série
  • Quel membre du groupe est le plus susceptible d’acheter un SUMMUM? Et pourquoi? JP, c’est le seul qui achète encore ce qu’on peut trouver gratuitement sur Internet…
  • Quelle est l’anecdote que vous n’avez jamais racontée à personne? Qu’on a mis un message subliminal sur une vieille chanson.
  • Quel est le spectacle que vous regrettez encore avoir fait? Saint-Casimir, en 2013
  • Quelle est la meilleure prestation que vous avez donnée? Bogota, en 2014
  • De quel band rêveriez-vous de faire la première partie? Lagwagon, encore
  • Quel festival dans le monde rêvez-vous de faire? Hellfest, en France

LIENS COMPLETS POUR SUIVRE MUTE

Facebook | Instagram

 

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
En kiosque

SUL’ PARTY MALGRÉ MOI