Archive

Les jeux « open world »

Chroniqueur Alexis Le Marec
Partager

L’autre monde

Avec la sortie de Red Dead Redemption 2, on va s’intéresser aux jeux « open world », ou monde ouvert en français, et le secret de leur succès. On va en profiter aussi pour déconstruire quelques fausses idées et accusations tendancieuses perpétrées à l’encontre de GTA. Bref, on enfile le costume des défenseurs de la veuve et de l’orphelin millionnaires et chantres de la vérité !

Avec la série des Elder Scroll, GTA, Witcher et même désormais Batman et Zelda, les mondes ouverts sont avant tout un énorme potentiel d’histoires et de libertés. En immergeant les joueurs dans un monde qui semble vivre autour d’eux, ils les plongent dans une expérience plus viscérale. Ils offrent une aventure et des missions/explorations dans un monde où tout a été construit pour eux par les développeurs. Toutes les actions sont prévues et enchaînées dans l’ordre que vous voulez; elles donnent cette impression de liberté. Dans GTA, on peut donc aller aux prostituées, les tuer, tuer des passants et des flics et faire croire aux ignares ligues de vertu que c’est prévu dans le scénario. Par contre, beaucoup font l’erreur de confondre jeu en monde ouvert et jeu « sandbox ». Si le terme « sandbox » (bac à sable) a été employé par des journalistes qui voulaient faire comprendre aux spectateurs le principe d’un GTA, ce n’est pas du tout la même chose. Dans un jeu de type bac à sable, comme Minecraft ou Garry’s Mode, on donne les outils au joueur afin de créer ce qu’il veut en dehors de toute histoire ou obligation d’action à accomplir. On crée donc soi-même le personnage principal, les prostituées, la police ainsi que les décors, et on donne la possibilité à un autre joueur de faire ce qu’il veut de tout ça. Pour résumer, dans un monde ouvert, vous jouez dans un monde préconçu; dans un bac à sable, vous créez le jeu que vous voulez.

(Lire l’article complet dans l’édition #158 septembre/octobre 2018 – www.boutiquesummum.com)

SUGGESTIONS

Dans la série « les jeux qui nous ont marqués pour de bonnes ou mauvaises raisons », voici quelques « open world » qui peuvent servir de référence dans le meilleur comme dans le pire. Bien sûr, on aurait aimé en mettre plus, mais ceux-là sont des références auxquelles vous pouvez ajouter Witcher 3 au passage, l’un des meilleurs jeux au monde!

GTA

Avec plus de 100 millions de vente pour GTA V, il n’est pas étonnant que Rockstar tarde à sortir le VI. GTA V engrange encore des bénéfices records, et puis il y a Red Dead Redemption 2 en attendant qui promet d’être énorme. Bref, il va falloir attendre 2021 pour voir arriver un nouvel épisode. Les prochaines consoles sortant en 2020, Rockstar risque d’attendre que le parc installé se développe. Bref, si vous avez GTA V, vous allez encore le rentabiliser sur quelques années avant de voir arriver sa suite.

Genre : GTA like
Plateformes : PlayStation 2-3-4, Xbox, Xbox 360, Xbox One, PC, DS, PSP

Crackdown

Microsoft voulait son GTA, la providence le voulait moins. Dans la peau d’un super flic aux super pouvoirs et au super char, Crackdown nous permettait d’incarner un policier capable de sauter des immeubles, d’escalader leur façade, de soulever des voitures. Bref, un concept sympa et changeant. Malheureusement, le deuxième était nul, et le troisième n’en finit pas d’être reporté. C’est dommage, car le concept apporte du changement; reste à régler le problème de fond pas assez riche, en espérant que les missions soient à la hauteur.

Genre : action
Plateforme : Xbox 360

(Plus de suggestions dans l’édition #158 septembre/octobre 2018 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

PIERRE-YVES McSWEEN