Exclusif web

SÉRIES JEUNESSE ANNÉES 80 – PARTIE 1

Directeur Benoit St-Pierre
Partager

Si tu es dans la quarantaine, t’as assurément vécu ce pattern durant ton enfance : tu te levais le premier, tu pognais la boîte d’Alpha-Bits, tu ouvrais la télé, tu t’asseyais en indien et tu tombais en transe. Les «Bonhommes du samedi matin» ont été une religion pour une génération entière.

Pour cette première partie, je vais vous présenter mes Classiques dans la catégorie «Pour petits hommes seulement». Ce type de séries d’animation avait un modèle plutôt simple : on sauve la Terre d’une menace quelconque à grands coups de Pew-Pew.

FORCE G (1978-1980)

C’est l’histoire de cinq jeunes dans des costumes d’oiseaux, se promenant dans un vaisseau en forme d’oiseau, pour lutter contre des méchants de la planète Spectra afin de sauver la Terre.

Si tu te dis «Ouin, c’était pas la série la plus tomboy de notre enfance», je te comprends, on a eu la version édulcorée au Québec… Tu veux plus d’action, de sang et de scènes suggestives? Procure-toi Kagaku Ninjatai Gatchaman, la version japonaise non censurée.

GOLDORAK (1978-1981)

Ayant survécu au massacre de sa planète natale, Actarus aux commandes d’un robot cornu (Goldorak) vient se réfugier sur Terre pour combattre, à grands coups de Cornofulgure et de Fulguropoing, l’empire de Véga.

On va se le dire, si t’enlevais l’animation d’intro, le générique de fin, les séquences de transformation et celles où Actarus se plaignait de sa vilaine blessure à l’épaule, il devait rester trois minutes de contenu.

ALBATOR 84 (1982-1983)

C’est l’histoire d’Albator, un pirate de l’espace, qui parcourt les confins de l’univers aux commandes du vaisseau spatial le plus cool ever. Affrontant sur son chemin les Sylvidres, de p’tites madames vertes «Siren Style – un peu trop sexy pour des enfants de 7 ans».

Ayant revisionné la série il y a quelques années, j’ai pu constater une chose : dans les années 80, sacrer une volée à des enfants à 8h du matin, y’avait rien là… Mais *utain que l’Atlantis est vraiment le vaisseau de l’espace le plus cool au monde. Tu peux aller te rhabiller Millenium Falcon…

MASTER OF THE UNIVERS (HE-MAN) (1983-1985)

De ce que je me souviens des Maîtres de l’univers, c’est un gars «sua sauce» ayant comme monture un espèce de tigre vert vomi qui passe une partie de ses journées à se battre contre un squelette mauve.

GI JOE (1983-1986)

Série mettant en vedette des personnages armés d’un peu trop de guns dans une mains pis d’une poignée de couteaux entre les dents.

Du «Pew-Pew», en voulais-tu, t’en avais plein ton bol de céréales. Soupoudre le tout de ninjas pis t’obtiens une recette parfaite. Et en boni, avec un personnage qui s’appelle Barbecue et qui se bat avec un lance-flamme, c’était carrément un chef-d’œuvre signé Ricardo!

TRANSFORMERS (1984-1987)

Y’avait-il quelque chose de plus cool qu’un robot qui se transformait en Ghetto Blaster? Oui, plein de robots qui se transforment en plein de choses aussi funky les unes que les autres. On se foutait un peu de l’histoire, on avait juste hâte de les voir se transformer pour faire les bruits avec notre bouche. «Autobot, transformation!!!»

MENTIONS HONORABLES

ULYSSE 31 (1981-1982)

CAPITAINE FLAM (1978-1979)

ASTRO LE PETIT ROBOT (1980-1981)

LUCKY LUKE (1984-1985)

SOUS LE SIGNE DES MOUSQUETAIRES (1987-1989)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

Jeux d’horreur