Archive

TÉLÉPHONES INTELLIGENTS

Chroniqueur Michel Bouchard
Partager

Des composantes cheap aux humains maltraités

Tout au long de l’année 2018, les statistiques avancent qu’il s’est vendu, à travers le monde, au-delà de 220 millions d’appareils iPhone. C’est donc dire qu’Apple a vendu en moyenne plus de 602 000 appareils par jour, plus de 25 114 par heure et plus de 418 par minute. En fait, chaque seconde qui passe permet à l’entreprise fondée par le défunt Steve Jobs d’écouler de 6 à 7 exemplaires de ses célèbres téléphones intelligents. Chaque seconde. Pensez-y!

Et là, on ne parle que des iPhone… Imaginez si on faisait les calculs pour tous les téléphones portables vendus sur la planète? Vous êtes-vous déjà demandé qui étaient ces gens qui assemblaient votre téléphone chéri? Pour ne pas dire… ces enfants! Savez-vous d’où proviennent ses composantes? Si vous êtes du type grano-écolo-bio et que vous désirez prendre un virage vert cette année ou encore priez une planète zéro déchet… ce que vous apprendrez sur votre iPhone (ou tout autre téléphone intelligent) dans ce texte risque de vous faire pas mal sourciller…

Avec un coût moyen qui dépasse les 800 $ par téléphone, on parle donc d’une somme colossale, d’une immense montagne de fric, d’un amas titanesque de billets verts. N’ayons pas peur des mots : d’un « shit load » de blé.

En tenant compte du fait qu’un emballage d’iPhone mesure environ 20 centimètres de long sur 10 centimètres de large et 5 centimètres d’épaisseur, il faudrait remplir 3275 conteneurs maritimes de 40 pieds pour transporter toute cette technologie, vous imaginez?

« C’est un fait, le coût du téléphone d’Apple a fluctué de manière spectaculaire depuis son lancement en 2007, alors qu’il coûtait à peine le prix mensuel d’un petit appartement à Chicoutimi lors de sa première commercialisation à grande échelle. Actuellement, l’iPhone Xs Max se vend plus de 1500 $, soit le prix mensuel d’un loyer modeste sur le plateau », explique Carl Charest, directeur à la stratégie et à la communication de l’agence Letube.tv.

Pour vendre un téléphone à un tel prix, surtout quand on sait qu’après deux ou trois ans, tout au plus, les appareils commencent à connaître des défaillances et les consommateurs doivent se réembarquer dans un contrat de 24 mois pour éviter de payer la totale (coucou, obsolescence programmée!), il faut que le coût de production soit très élevé… direz-vous?

Eh bien, pas tant que ça! En fait, Apple se garde une énorme marge de profit pour chaque iPhone vendu.

(Lire l’article complet dans l’édition #164 juin/juillet 2019 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

10 ans d’Android au Canada