Exclusif web

ALOUETTES DE MONTRÉAL : NOUVELLE IDENTITÉ

Rédactrice en chef Nathacha Gilbert
Partager

L’ADMINISTRATION DES ALOUETTES DE MONTRÉAL ÉTAIT DEVANT UN BEAU – BEAU, MAIS ÉNORME – DÉFI, SOIT CELUI DE DONNER UNE NOUVELLE IDENTITÉ À SON ÉQUIPE DE FOOTBALL, DE RECONNECTER UNE VILLE, VOIRE UNE PROVINCE, ENTIÈRE AVEC SON ORGANISATION; UNE ORGANISATION QUI A TOUT DE MÊME PLUS DE 70 ANS ET QUI EN A VU DE TOUTES LES COULEURS DEPUIS SA CRÉATION, EN 1946.

La semaine dernière, cette nouvelle identité, incluant un nouveau logo, un nouveau slogan et bien sûr un nouvel uniforme, a été présentée aux médias et, depuis, les commentaires et critiques tous plus positifs les uns que les autres fusent de toutes parts.

Évidemment, comme l’indique le président et chef de la direction chez les Alouettes de Montréal, Patrick Boivin, faire un rebranding de l’organisation allait marquer de facto une nouvelle époque pour les ALS. « C’était plus qu’un rebranding, explique-t-il, c’était plus une quête pour aller chercher notre ADN. Ce qui nous définissait était beaucoup plus axé sur la performance de l’équipe. Aller jusqu’aux coupes Grey de 2009-10. C’était ça notre moyen de communication, notre force. Il fallait aller chercher et renouveler le contact émotif que les Montréalais entretenaient avec l’équipe. »

Lorsqu’il est arrivé en poste en 2016, monsieur Boivin s’est penché sur la question d’ADN des Alouettes de Montréal. Pour ce faire, il a conjointement œuvré avec Sébastien Boulanger, de l’agence GRDN. Ce dernier est allé au plus profond des choses recueillir le plus d’informations possible, autant auprès des joueurs actuels que des anciens, des employés aux fans en passant par des commanditaires. Tout le monde y a passé et ce qui en est ressorti était impressionnant : l’ADN des Alouettes est celle-là même de Montréal. La preuve se résume donc en un mot : MontréALS.

Rajouter au simple S au nom de la ville ramenait au premier plan à la fois l’identité des Alouettes et celle de la Métropole. « La réalité de la Ligue canadienne de football fait en sorte que les joueurs s’intègrent beaucoup à la communauté locale, souligne monsieur Boivin. Et je trouve que c’est encore plus le cas à Montréal. Tu vois les joueurs prendre le métro, magasiner dans les boutiques; tu les vois aller au boulot en vélo. Parce qu’ils aiment et vivent à Montréal. »

L’ADN des Alouettes est celle-là même de Montréal. La preuve se résume donc en un mot : MontréALS.

Logo

Vous aurez vite compris l’intention claire dans la création du logo : on y retrouve inévitablement l’oiseau et bien sûr le M pour Montréal, mais l’agence GRDN a également voulu rendre hommage à l’escadron Alouette, une unité qui a été créée à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale. Le logo a été épuré, tout comme l’uniforme. La question des couleurs a aussi été longuement étudiée, de révéler Sébastien Boulanger, mais Montréal a dans les veines le bleu, le blanc et le rouge… On ne peut le nier!

Ce qui surprend grandement aussi : contrairement à plusieurs, disons la très grande majorité des équipes sportives, le logo des Alouettes n’est pas situé sur les côtés du casque, mais bien sur le dessus de ce dernier. « Ça donne l’illusion d’une envolée d’oiseaux, de formations d’oiseaux sur le terrain », rajoute Sébastien Boulanger.

Slogan

Rajoutez à cela un slogan fort en « Toujours game ». « Les Alouettes sont des ‘’fighters’’, oui parce qu’ils sont toujours game, mais parce qu’ils sont en train de prendre les bonnes mesures pour bâtir quelque chose qui sera à l’image des Montréalais et quelque chose dont autant les Montréalais que les Québécois seront très fiers », conclut Patrick Boivin.

Terminons avec cette vidéo qui résume très bien, à notre humble avis, la nouvelle identité lancée la semaine dernière.

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Exclusif web

BARBIÈRES : MODE DE VIE