Exclusif web

AROUND JOSHUA

Rédactrice en chef Nathacha Gilbert
Interviewé Dave Talbo
Partager

Around the world!

COMPOSÉ DE DAVE TALBO (GUITARE ET VOIX), DE MARIE-CLAUDE CHÂTEAUNEUF (CLAVIER), DE JEAN-FRANÇOIS HOUDE (BATTERIE) ET DE DAVID LECLERC (BASSE), LE GROUPE AROUND JOSHUA A LANCÉ, AU DÉBUT DU MOIS DE MARS, SON DEUXIÈME ALBUM INTITULÉ THE TREES ARE SINGING. ENTREVUE AVEC LE CHANTEUR, DAVE TALBO, SUR CE NOUVEL OPUS ET SUR LA PRODUCTION DE CE DERNIER.

Salut Dave! C’est vraiment un plaisir d’avoir la chance de discuter avec toi! J’aimerais ça que tu me parles un peu de ton band, Around Joshua. Comment vous êtes-vous rencontrés? Au début du projet, j’ai travaillé sur les premières chansons en studio seul. Le premier démo est ensuite sorti. Une fois ce travail complété, mon idée était de monter un band, car les arrangements en studio étaient conçus pour un groupe. Lors de spectacles et de concours, j’ai rencontré des musiciens qui jouaient dans d’autres groupes, alors je leur ai parlé du projet. La structure a d’abord débuté avec guitare et drum. Puis la basse et les claviers se sont ajoutés. Le groupe s’est formé au fur à mesure. Je me souviens qu’il y a eu des spectacles à deux, ensuite à trois et, finalement, à quatre… pour ainsi faire la structure que l’on connaît actuellement.

Quand avez-vous commencé à faire de la musique? Officiellement, le band et le premier album ont vu le jour en 2010.

Vous êtes originaires de Trois-Rivières, de ce que j’ai pu en comprendre? Oui, on s’est tous rencontrés à Trois-Rivières, où on est tous basés.

Vous avez lancé votre premier album en 2010, CassiopeaieNoks. Dis-moi comment le band a évolué depuis ses débuts il y a presque 10 ans à aujourd’hui? Je te dirais que c’est une belle évolution. On a beaucoup appris et on a beaucoup cheminé. On a travaillé dans plusieurs studios et on a peaufiné notre son. On a fait beaucoup de festivals et de spectacles, ce qui nous a permis d’être meilleurs sur scène. Une chose qu’on a apprise, à travers ces 10 années – et c’est la plus importante pour nous –, c’est l’importance de faire la musique qu’on aime.

Et maintenant vous vous apprêtez à lancer votre nouvel album, The Trees Are Singing. Quand avez-vous commencé à travailler sur ce nouvel opus-là? La première fois qu’on a travaillé en studio, c’était en 2013, sur ce qu’on appelle la préproduction. Il y avait alors quatre chansons. On a, par la suite, travaillé sur d’autres maquettes dans différents studios, notamment sur le son et les arrangements.

Vous avez eu la grande opportunité de travailler avec Mike Fraser, qui compte parmi ses collaborations notamment AC/DC, Aerosmith, Metallica, Hedley et Rush. Comment êtes-vous entrés en contact avec lui et comment l’avez-vous convaincu de venir produire votre album? Ce qui est beau dans cette histoire, c’est qu’on n’a pas eu à le convaincre. C’est justement la préproduction dont je parlais plus tôt qui a été influente. Après avoir écouté les enregistrements, il a été séduit par ce qu’il a entendu. Il nous a écrit pour dire qu’il était prêt à travailler avec nous, qu’il avait aimé ce qu’il avait entendu et qu’on allait faire ensemble le futur album.

Vous disiez que c’était « la chance d’une vie ». En quoi exactement? Bien sûr parce que c’est une icône j’imagine dans le domaine, mais plus précisément? On sait que les grands réalisateurs sont sollicités par beaucoup de groupes dans le monde entier, c’est pourquoi ça, qu’il nous choisisse parmi plusieurs alors que l’on n’est pas connus, a été un honneur. On apprend beaucoup à travailler avec les plus grands. C’était le cas avec lui en studio. On a vu à quel point, parfois, de petits détails peuvent faire toute la différence dans une seule chanson et comment travailler avec les outils qui sont mis à notre disposition en studio, puis laisser la magie opérer.

Que représente pour vous The Trees Are Singing à ce moment-ci de votre carrière? La suite logique des choses. On avait très hâte de sortir notre deuxième album. On a dû prendre tout le temps qu’il fallait pour bien faire les choses, mais là on est enfin prêts à révéler cet album au monde entier.

 

Le lancement a eu lieu le 2 mars dernier à Montréal. Qu’est-ce qui était au programme exactement? Nous voulions offrir nos nouvelles chansons en spectacle à nos amis et aux fans. Tous ceux qui se sont déplacés ont pu recevoir l’album physique en exclusivité, avant tout le monde.

Depuis vos débuts, vous avez fait une belle tournée avec Noks, participé à des festivals un peu partout au Québec et été les premières parties de Patrick Watson, de The New Cities, de Karkwa, de Malajube et de DJ Champion, pour ne nommer que ceux-là. Qu’est-ce que ces prestations à travers la province vous ont donné comme bagage? Un gros bagage, c’est certain. Voir des groupes de renom comme ceux avec qui on a eu la chance de partager la scène nous a beaucoup appris. On s’est donné le mandat d’amener le spectacle à un autre niveau et on a dernièrement fait appel à un metteur en scène pour notre nouveau spectacle.

Et j’ose croire que c’est agréable d’être approché par une production américaine pour que l’une de ses chansons, en l’occurrence Same Star, se retrouve sur la bande annonce d’un film (Rehab, 2011). Comment aviez-vous accueilli la nouvelle? Idem lorsque ses chansons sont choisies par la chaîne RDS pour être jouées lors des avant-matchs des parties du Canadiens de Montréal? C’est une méchante belle opportunité de se faire connaître, n’est-ce pas? Oui, c’est certain. On veut se faire découvrir et ce sont de belles opportunités qui nous arrivent. C’est toujours plaisant d’avoir des gens qui aiment et qui veulent faire découvrir notre musique via des émissions de sports ou des films. C’est très flatteur de se faire dire qu’on voit nos chansons dans tel ou tel projet et on va continuer de cette façon.

Mis à part le nouvel album qui arrive à grands pas, qu’est-ce qui s’en vient pour Around Joshua pour 2019? Des projets, une tournée, une foule de spectacles? On travaille présentement sur de nouveaux vidéoclips pour de nouvelles chansons qu’on dévoilera bientôt. On veut bien sûr faire le plus de spectacles possibles dans les prochaines années et partir en tournée. Alors écrivez-nous; on a le goût d’être de la programmation de votre festival!

LIENS COMPLETS POUR SUIVRE AROUND JOSHUA

SITE WEB | YOUTUBE | BANDCAMP | SOUNDCLOUD | TWITTER

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

BAISES ET FUCK FRIEND - Est-ce la relation idéale?