En kiosque

DRONES

Chroniqueur Maxime Johnson
Partager

Bien plus qu’un jouet

Même si bien des propriétaires de drones utilisent leur appareil principalement comme une automobile téléguidée pour grands enfants, ces engins volants ont 1001 utilités pour les entreprises, les gouvernements et les particuliers. En voici quelques-unes.

Un outil essentiel au cinéma
Le cinéma ne pourrait plus se passer des drones. Alors que les scènes filmées en hélicoptère étaient autrefois rares et coûteuses, les images aériennes sont désormais monnaie courante à Hollywood, grâce à l’arrivée des drones.

Les modèles utilisés pour le grand écran sont généralement plus performants que ceux vendus aux particuliers (afin de pouvoir transporter de meilleures caméras dans les airs pendant plus longtemps, tout en étant d’une stabilité irréprochable), mais la télé, le journalisme et la publicité peuvent aussi parfois utiliser des appareils plus près de ceux pour le grand public.

Surveillance tout usage
Les drones dotés d’une caméra peuvent être utilisés pour surveiller toutes sortes de choses, comme l’avancement des feux de forêt et l’activité à la frontière (et évidemment les pays étrangers dans le cas des drones militaires, qui sont toutefois bien différents des drones personnels).

Ces appareils peuvent toutefois être dotés d’autres capteurs. Ceux-ci pourront alors mesurer la hauteur des plants dans les champs des cultivateurs ou même mesurer la qualité de l’air à un endroit précis.

Premiers secours volants
Certains premiers répondants dans le monde se sont dotés de drones capables de livrer des médicaments et d’autre matériel pour les premiers soins, dans le cas, par exemple, d’accidents en montagne ou de désastres environnementaux. Des entreprises créent d’ailleurs des drones spécialisés où une tablette devant l’appareil peut être utilisée pour interagir avec les blessés en attendant l’arrivée des ambulanciers.

Livraison à domicile… bientôt!
Voilà quelques années maintenant qu’Amazon promet la livraison par drones, ce qui accélérerait particulièrement les délais dans les villes où il est possible de recevoir ses colis le jour même. Depuis, plusieurs entreprises ont annoncé leur intention d’adopter la technologie, comme le géant de la livraison DHL. Mercedes-Benz a même dévoilé l’année dernière un concept de camion adapté à la livraison par drones, où de multiples appareils décolleraient à l’arrivée du véhicule dans un quartier précis.

Reste à voir quand la livraison par drones sera déployée. En plus des enjeux technologiques, des contraintes légales pourraient aussi freiner l’élan de ces entreprises.

Pour le plaisir
Pour la plupart des acheteurs, les drones personnels sont évidemment avant tout conçus pour le plaisir. Certains aiment simplement contrôler ces objets volants, tandis que d’autres les utilisent pour filmer des images saisissantes. Plusieurs modèles offrent aussi des fonctionnalités originales, comme la prise d’égoportraits volants.

Les drones plus avancés peuvent aussi suivre automatiquement leur sujet (pratique pour filmer ses cascades en vélo de montagne) et être programmés pour se diriger à plus d’un kilomètre à la ronde, puis revenir automatiquement à leur point de départ.

Des règles resserrées
Avant d’acheter un drone pour lâcher son fou, il est important de bien connaître les règles en vigueur au Canada, puisqu’elles pourraient limiter l’utilisation que vous pouvez en faire selon l’endroit où vous habitez.

À compter de juin 2019, il sera notamment nécessaire de passer un examen en ligne (au coût de 10 $) pour piloter tout drone de plus de 250 grammes et de moins de 25 kilogrammes (soit la quasi-totalité des drones personnels). Tout drone devra aussi être immatriculé auprès de Transports Canada, pour des frais uniques de 5 $.

Une fois l’examen réussi, vous ne pourrez piloter le drone à moins de 5,6 kilomètres d’un aéroport et à moins de 30 mètres de distance de passants. Bref, les drones risquent d’être difficiles, voire impossibles, à piloter en zone urbaine. Il sera aussi nécessaire de maintenir une altitude d’au plus 122 mètres, et il sera obligatoire de garder un contact visuel avec le drone.

Cette dernière obligation empêchera notamment les pilotes d’utiliser les fonctionnalités avancées de certains drones, comme le pilotage à plusieurs kilomètres grâce à un flux vidéo et la navigation GPS.

Notons qu’il est aussi possible de passer un examen en ligne pour opérations avancées (également 10 $), qui permet de voler dans un espace aérien contrôlé ou au-dessus des passants. Vous devrez toutefois effectuer ensuite une révision en vol avec une école de pilotage enregistrée.

SUGGESTIONS

SIX DRONES POUR TOUS LES BUDGETS

Intéressés à acheter un nouveau drone pour l’été? SUMMUM a rassemblé les six appareils à considérer en 2019 pour les petits et moyens budgets.

DJI MAVIC AIR

Obscure entreprise chinoise il y a quelques années seulement, DJI s’est imposé au fil du temps comme le géant mondial des drones, toutes catégories confondues. Son Mavic Air est probablement le modèle le plus intéressant pour le grand public : son format est petit, il offre toutes les fonctionnalités avancées des modèles beaucoup plus cher et sa qualité vidéo est en plus tout à fait acceptable. Un achat à considérer.

Caractéristiques

  • Résolutions vidéo : 720p 1080p, 4K, 2,7K
  • Résolution photo : 12 mégapixels
  • Prise de photos HDR et panoramique
  • Modes de vols intelligents
  • Fonctionnalités avancées : retour au point de départ, suivi du sujet, prévention automatique des collisions
  • Télécommande optionnelle pour atteindre une portée de 4 kilomètres
  • Autonomie de 21 minutes

Prix : à partir de 1080 $

DJI MAVIC PRO 2

Pour ceux qui préfèrent sacrifier la portabilité du DJI Mavic Air au profit d’une meilleure qualité d’image, le Mavic Pro 2 est tout indiqué, avec sa caméra Hasselbad avec un capteur de 1 pouce. Celui-ci est aussi offert dans la variante Mavic 2 Zoom, qui est dotée d’une caméra inférieure, mais avec un zoom 2X (ce qui peut être pratique à des dizaines de mètres d’altitude). L’appareil offre aussi toutes les fonctionnalités avancées développées par DJI, comme l’un des meilleurs systèmes de prévention des collisions fonctionnant à 360 degrés.

Caractéristiques

  • Résolutions vidéo : 1080p, 4K, 2,7K
  • Résolution photo : 20 mégapixels
  • Vidéo HDR 10-bit
  • Modes de vols intelligents
  • Fonctionnalités avancées : retour au point de départ, direction GPS, suivi du sujet, prévention automatique des collisions
  • Télécommande optionnelle pour atteindre une portée de 8 kilomètres
  • Autonomie de 31 minutes

Prix : à partir de 2030 $

YUNEEC MANTIS Q

Un drone qui offre de bonnes caractéristiques pour son prix plus bas que la moyenne. Son design repliable est facile à transporter et il intègre une technologie de reconnaissance faciale pour prendre des égoportraits trois secondes après un sourire. Son mode de conduite sportive permet d’atteindre 72 km/h, une vitesse impressionnante pour son prix. Malheureusement, sa qualité d’image déçoit et l’absence de stabilisation diminue grandement son intérêt pour ceux qui souhaitent prendre des vidéos.

Caractéristiques

  • Résolutions vidéo : 720p, 1080p, 4K
  • Résolution photo : 13 mégapixels
  • Fonctionnalités avancées : retour au point de départ, reconnaissance faciale
  • Télécommande pour atteindre une portée de 1,5 kilomètre
  • Autonomie de 33 minutes

Prix : environ 650 $

PARROT ANAFI

Le Anafi de la société française Parrot met tous ses œufs dans le panier de la portabilité. À 320 grammes, il pèse même 110 grammes de moins que le tout petit Mavic Air. L’appareil fait toutefois plusieurs compromis dans ses caractéristiques avancées, tout particulièrement la prévention de collisions, qui permet par exemple d’éviter un arbre lorsque le pilote est occupé à contrôler la caméra de l’appareil.

Caractéristiques

  • Résolutions vidéo : 1080p, 2,7K, 4K
  • Résolution photo : 21 mégapixels
  • Photos HDR
  • Modes de vols intelligents
  • Navigation GPS et retour automatique au point de départ
  • Portée annoncée de 4 kilomètres avec la télécommande intégrée
  • Autonomie de 25 minutes

Prix : environ 900 $

UVIFY OORI

Le OOri est un microdrone de course pour ceux qui souhaitent principalement réaliser des manœuvres périlleuses et même devenir pilotes de drones de course (chaque drone est doté d’ampoules DEL personnalisables sur les côtés, ce qui permet de reconnaître son appareil dans les airs). Le drone offre beaucoup moins de fonctionnalités que les autres modèles présentés ici, mais on apprécie notamment sa conception résistante aux accidents (car ceux-ci risquent d’être fréquents). À deux minutes d’autonomie en vol seulement, vous aurez toutefois besoin de plusieurs piles pour vraiment en profiter.

Caractéristiques

  • Résolutions vidéo : 720p
  • Fonctionnalités avancées : ampoules DEL personnalisables
  • Vitesse maximale de 78,9 km/h
  • Autonomie de 2 minutes en vol, ou 5 minutes sur place

Prix : environ 460 $

PARROT MAMBO FPV

Il n’est pas nécessaire de payer des centaines de dollars pour avoir du plaisir en famille avec un drone. Le Mambo FPV de Parrot est un appareil d’une bonne qualité, capable de voler à l’intérieur et à l’extérieur, et doté d’accessoires comme un petit canon à boules de plastiques et une pince pour transporter et faire tomber des objets légers. Sa qualité d’image est toutefois décevante, avec une caméra de 0,3 mégapixel seulement.

Caractéristiques

  • Capteur de 0,3 mégapixel
  • Pince capable de soulever des objets de 4 grammes
  • Modes de vols intelligents
  • Mouvements automatiques
  • Télécommande optionnelle pour atteindre une plus grande portée
  • Autonomie de 9 minutes

Prix : à partir de 100 $

(Article publié dans l’édition ##163 mai 2019 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
En kiosque

JOURNALISTES SPORTIFS