En kiosque

STREAMERS

Chroniqueur Alexis Le Marec
Partager

Vivre de sa passion grâce aux passionnés

Streamers de jeux, joueurs en ligne ou de eSport; ils vivent de leur passion. Et leur rêve peut être alimenté par d’autres joueurs qui mettent la main au portefeuille pour qu’ils continuent.

En moins de 10 ans, l’essor de la vidéo en ligne a permis aux jeux vidéo d’augmenter leur popularité et de faire naître de nouveaux usages. Que faut-il pour réussir? Avoir d’abord du talent en tant que joueurs, mais également savoir captiver son public. Il faut dire que les joueurs de jeux vidéo sont souvent exigeants, et ceux qui suivent les streamers n’hésitent pas à faire des dons et tirent de nombreuses leçons des parties qu’ils voient.

Du côté des streamers, c’est naturellement chez les Américains que l’on trouve les plus hauts revenus, même si le Suédois Pew Die Pie a tenu très longtemps le haut de l’affiche. Actuellement, Ninja, qui s’est illustré sur Fortnite, s’est constitué une belle fortune avec 500 000 $ de revenus par mois. Si l’on se tourne vers le Québec, plusieurs streamers québécois s’illustrent, mais plus souvent à l’étranger. Nul n’est prophète en son pays? Pas tout à fait. Ils s’appellent Stéphanie Harvey, Michael Viens, Le Jeu c’est Sérieux et leur nom est même connu des joueurs à l’étranger. Cependant, aussi bons soient les Québécois, la province reste à part. On parle français, mais les Français de France ont aussi leurs streamers, dont le langage et les références sociétales sont naturellement plus en adéquation avec la France. Cela n’a pourtant pas empêché Le Jeu c’est Sérieux d’y percer avec un contenu original. Autrement, c’est vers le côté anglais et les Américains que les Québécois brillent. Une obligation cependant : parler anglais. On peut alors voir nombre de streams de MiViens ou de MissHarvey dans la langue de Shakespeare et qui attirent un public large.

SUGGESTIONS

On aurait pu en mettre plus comme Piinkisamiii, xQC, La Gamacherie ou encore La Tanière.TV, mais voici quelques streamers québécois dont plusieurs ont dépassé nos frontières. En tout cas, tout ce beau monde ne manque pas de talent, mais également d’humour. Et ils ont accumulé des milliers de vidéos à eux tous.

Stéphanie Harvey
Joueuse professionnelle sur Counter Strike connue sous le nom de MissHarvey, cette Québécoise s’est fait connaître en menant ses équipes à plusieurs victoires mondiales. Après cinq victoires lors des championnats du monde sur Counter Strike et CS GO, elle reste très active dans le milieu du jeu et continue sa carrière entre Los Angeles et le Québec, où elle est également conceptrice de jeux chez Ubisoft Montréal.

Spécialités : Excelle à Counter Strike et dans les jeux de tir, cinq fois championne du monde, elle organise parfois des chats avec ses auditeurs québécois, vers minuit, au Québec.

MiViens
Michael Viens est une véritable légende vivante sur NHL. Jouant sur PS4, il a remporté de nombreux tournois lui conférant sa réputation. S’il « streame » en français et peut parfois sacrer gentiment avec force, il « twitche » également en anglais. Sa chaîne propose, outre ses parties, des astuces pour s’améliorer dans le jeu. Les joueurs lui en sont reconnaissants puisqu’il a déclaré pouvoir arrêter de travailler s’il le désirait.

Spécialités : Sa popularité et son talent ont dépassé les frontières de NHL. S’il joue en anglais et en français, on peut aussi le voir « twitcher » le soir.

(Plus de suggestions dans l’édition #163 mai 2019 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
En kiosque

Cascadeurs : payés pour casser!