Archive

SUL’ PARTY MALGRÉ MOI

Chroniqueur Alex Roof
Photographe Franca Perrotto
Partager

Il m’arrive de me réveiller le matin après avoir fait un blackout la veille. Si tu ne sais pas ce qu’est un blackout, c’est quand tu vires une grosse brosse et que tu te réveilles le lendemain avec un mal de tête, des trous de mémoire et avec une fille dans ton lit qui a… comment on appelle ça? Ah oui, un pénis!

Je ne suis pas alcoolique comme Mike Ward ou Éric Lapointe. C’est pas parce que je suis mieux qu’eux autres : c’est qu’avec le salaire de misère que SUMMUM m’accorde pour écrire cette chronique, je n’ai pas les moyens d’être alcoolique comme eux. Avec un peu de chance, ils liront ma chronique et vont augmenter mon cachet, ou vont simplement me congédier et vous pourrez lire un autre humoriste dans l’édition du mois prochain.

Honnêtement, je ne bois pas régulièrement. Par contre, je m’accorde une grosse brosse par année. Une brosse où il n’y a pas de lendemain. Une brosse qui combine l’alcool que tu bois à ta fête, au jour de l’An, à la Saint-Jean, à ton enterrement de vie de garçon, et tout ça le même soir. J’appelle ce moment « ma brosse de l’année ». Ou comme l’appelle Éric Lapointe : « Un p’tit lundi. » Une brosse où je demande à mes amis de ne pas faire de vidéos Snapchat ou Instagram durant la soirée, car sinon je n’aurais sûrement plus de carrière. Bref, une brosse où je suis moins présentable que Guylaine Gagnon qui fête le premier du mois.

Crédit photo : Franca Perrotto

L’année dernière, cette brosse a eu lieu au Rockfest. J’avais bu l’équivalent de 10 piscines olympiques remplies d’alcool. Je ne dis pas seulement ça à cause de la quantité d’alcool ingurgitée, mais aussi à cause de l’arrière-goût de pisse de la bière. Je vous précise que je ne suis pas dans une dégustation de vin à Paris, mais bien en train de boire de la bière en fût du Rockfest.

Durant la soirée, je suis devenu ami avec deux Mexicains qui, eux aussi, avaient une couple de piscines olympiques qui circulaient dans leur sang.

(Lire l’article complet dans l’édition #159 novembre 2018 –  www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

CLAUDE BÉGIN