En kiosque

Voyage autour du pot

Partager

La nouvelle était attendue depuis longtemps au Canada : la décriminalisation du cannabis partout au pays, en octobre 2018. La vision des Canadiens de l’usage récréatif du cannabis était positive depuis des années – en tout cas, elle n’était pas plus mauvaise que pour l’alcool. Et, surtout, on trouvait que l’argent dépensé par le gouvernement pour combattre la culture du cannabis et le crime organisé était mal investi et ne servait pas à éradiquer ce dernier.

Plus besoin de se cacher pour acheter un gramme de pot et ses dérivés! C’est maintenant aussi accessible que d’acheter une bouteille de vin à la SAQ.

Une nouvelle industrie touristique : le cannabo-tourisme

La légalisation au Canada a fait le bonheur des investisseurs en premier lieu, car il y a eu une ruée de ceux-ci vers les cultivateurs de cannabis et les entreprises prêtes à investir le marché. Depuis, un des premiers secteurs à prendre le train de la décriminalisation est l’industrie touristique. De la Californie en passant par Seattle, le Colorado et Vancouver, les entrepreneurs n’ont pas perdu une minute pour développer une offre touristique ciblant les amateurs de bons joints.

L’engouement pour le cannabis est tel qu’au moment où vous lisez cet article, plus de 10 kilos sont produits et consommés toutes les 5 secondes, dont certains dans des activités touristiques!

Amsterdam, la reine du weed

Le premier tourisme lié au cannabis s’est développé aux Pays-Bas, avec une attitude très permissive des autorités, alors que la consommation et la revente y sont toujours illégales. Dès les années 70, Amsterdam est devenue la ville phare pour aller fumer un joint et découvrir les différents types d’herbe du monde entier. Les Pays-Bas sont les pionniers et les précurseurs parmi les destinations vouées au cannabis. Qui n’a jamais rêvé d’aller à Amsterdam pour fumer un joint dans un coffee shop, choisir sa variété, puis visiter la ville sous ses effets! Le pays a toujours été tolérant : sans jamais interdire la culture et la consommation du cannabis, il les règlemente, mais ne les légalise pas.

 

(Lire l’article complet dans l’édition #167 décembre/janvier 2020 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
En kiosque

Jeux vidéo et cinéma, un mariage presque impossible?