Archive

STÉPHANIE MASSON

Rédactrice en chef Nathacha Gilbert
Photographe Franca Perrotto
Styliste Craig Major
Maquilleuse/coiffeuse Sana Mrad
Remerciement(s)
Hôtel Epik Montréal
Partager

LA COURAGEUSE BRUNETTE

ÂGE : 35 ans
VILLE : Lyster
MENSURATIONS : 34DD/27/33

STÉPHANIE MASSON A VÉCU PLUSIEURS ÉPREUVES DANS LA VIE, CE QUI L’AMÈNE PROBABLEMENT À ÊTRE L’UNE DES PLUS BELLES PERSONNES QUE NOUS AVONS EU LA CHANCE DE RENCONTRER. UN VÉRITABLE LIVRE OUVERT QUE NOUS SO0MMES PLUS QUE FIERS DE PRÉSENTER DANS NOS PAGES. STÉPHANIE ÉTAIT L’UNE DES FINALISTES DE NOTRE PREMIER CONCOURS COVERGIRL, À L’HIVER 2017-2018.

Stéphanie, qu’est-ce que ça te fait de savoir que tu ne fais pas la page couverture? Je ne peux pas vous cacher que je suis déçue. Étant donné ma situation, ç’aurait été tout un accomplissement pour moi. Je suis tout de même très heureuse de voir mes photos à l’intérieur.

Par situation, tu veux parler du fait que tu es une grande brûlée, c’est ça? Tout à fait! J’ai des cicatrices de brûlures sur 45 % de mon corps.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce qui t’est arrivé? À l’âge de 14 ans, je suis restée coincée dans une voiture à la suite d’un accident de la route. Il y a eu une première explosion sous la voiture et mon banc a pris feu. Les policiers sont parvenus à m’extirper en passant par la valise à peine 20 secondes avant que tout explose. Mon ami, qui était le conducteur, n’a pas eu la même « chance » que moi. Les policiers n’ont malheureusement pas été capables de le sortir de là.

Comment cette aventure, ou plutôt mésaventure a changé ta vie? J’ai été maintenue dans un coma artificiel pendant deux semaines. À mon réveil, ça m’a pris un certain temps avant de comprendre ce qui se passait. Après quelques jours, quand j’ai constaté mon état, je voulais mourir! Je me demandais tellement comment j’allais pouvoir vivre comme ça! C’était quelque chose d’impossible dans ma tête. La première année a été difficile. J’ai dû apprendre à vivre avec le regard des autres. Un regard qui me rappelait constamment que j’étais différente et je devais me mettre dans la tête que ça serait ainsi jusqu’à la fin de mes jours! Au fil des années, je me suis forgé une carapace et j’ai appris à vivre avec. Aujourd’hui, je vis très bien avec mes brûlures. Je ne les cache plus. C’est certain que j’aimerais mieux avoir une peau parfaite, mais ce triste évènement m’a fait comprendre beaucoup de choses et a contribué à faire de moi la personne que je suis aujourd’hui.

Initialement, qu’est-ce qui t’a poussée à t’inscrire au concours? C’est un défi personnel. Je me suis toujours imposé mes propres barrières. Je pensais que c’était impossible, que je verrais tout simplement des portes se refermer devant moi. Cette année, j’ai décidé que je tentais ma chance. Je ne voulais pas vivre avec le regret de ne jamais avoir au moins essayé. Qui ne risque rien n’a rien!

Comment s’est déroulée la semaine de votes?  La semaine avant l’Halloween, je suis toujours très occupée. Ça s’est tout de même très bien passé. Je suis parvenue à trouver du temps.

Qu’est-ce que ça te fait de savoir que tu as été choisie par les lecteurs et les internautes? De savoir que c’est au public que tu dois un peu ta participation au magazine? Ça fait vraiment chaud au cœur. Je suis très surprise du nombre élevé de « J’aime » et de partages sur ma fiche. Ma vidéo a été visionnée plusieurs milliers de fois en très peu de temps! Wow! J’ai senti que beaucoup de gens m’appuyaient et étaient derrière moi. Beaucoup de mes amis, oui, mais également beaucoup d’inconnus. C’est très valorisant. Merci infiniment à vous tous.

Qu’est-ce que représente SUMMUM pour toi? SUMMUM aura été pour moi beaucoup plus qu’une superbe expérience. Il démontre, à moi et à tout le monde, que la différence peut avoir sa place. Grâce à vous, je n’hésiterai plus. C’est certain que je vais continuer à faire de la photo.

Quand as-tu mis la main sur ton premier SUMMUM? J’ai acheté mon premier SUMMUM cet été.

Comment s’est déroulé ton shooting? Mon shooting? Un gros WOW! Honnêtement, j’appréhendais énormément cette journée. La veille, j’étais tellement stressée. Incapable de manger, mal au ventre, mal au cœur… Je suis passée par toute une gamme d’émotions en très peu de temps. (Rires) J’ai réussi à dormir un gros trois heures dans la nuit! L’équipe est tout simplement merveilleuse. Les gens sont très professionnels. Ils savent comment nous mettre à l’aise. Ils s’informent de ce qu’on veut, de ce qu’on ne veut pas, de nos craintes, de ce qui nous stresse… Ils nous font sentir que tout le monde est sur le même pied d’égalité. Chaque personne a sa tâche, mais tout le monde travaille ensemble! À mon avis, c’est ce qui fait que le résultat est toujours « sur la coche ». Je ne retiens que du positif de ce shooting. Une journée mémorable.

Dis-m’en plus sur toi. Quel genre de fille es-tu? Je suis mariée et maman de cinq merveilleux enfants. Je suis une fille très simple. Pour moi, la famille est très importante. J’aime un peu trop faire le party, je suis la fille qui n’est pas couchable! (Rires)

Quelles sont tes passions dans la vie? Ce qui t’allume, te motive? La photo, le maquillage et les accessoires pour effets spéciaux ainsi que la danse latine.

Quelle est la chose la plus étrange qu’on risque de trouver dans ton sac à main? (Rires) Je suis parfois moi-même surprise de ce que je trouve là-dedans! Je dirais du faux sang et de faux doigts.

Quelle question ne veux-tu pas que l’on te pose? Quelles sont tes qualités? Je déteste cette question! Je préfère que les gens les découvrent par eux-mêmes. De toute manière, à mon avis, une qualité peut être vue comme un défaut pour certaines personnes et vice-versa. Je laisse les gens se faire leur propre idée.

Qu’est-ce qu’il y a de plus sexy chez un homme selon toi? Les lèvres, les dents et le regard.

Comment réagiront les membres de ta famille en voyant tes photos dans le magazine? Ce sera probablement partagé! Certains diront : « Voyons! À quoi ça te sert de faire ça? Tout le monde te voit! T’es pas gênée? T’as pas peur de ce que les gens vont penser ou dire de toi? » Mais je sais que pour la plupart d’entre eux seront très heureux et fiers de moi. Ils savent le chemin que j’ai parcouru, ce qui m’a motivée à le faire et toute l’importance que ç’a à mes yeux. Ils savent que ça représente énormément.

Peux-tu nous faire une révélation sexy en terminant?

J’adore mes seins. Je les ai fait percer il y a quelques mois. Je trouve ça juste trop beau, je les montrerais à tout le monde! (Rires) Je me garde tout de même une petite retenue…

(Article publié dans l’édition #152 décembre/janvier 2018 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

MILA ST-PIERRE