Archive

CERN : 2E PARTIE

Martin Bois
Partager

L’effet Mandela

Dans la première partie de cet article, nous avons vu comment l’accélérateur de particules du CERN était en voie de créer un portail dimensionnel permettant à l’information contenue dans notre réalité de circuler vers un univers parallèle et vice versa. Peut-être est-ce déjà un fait accompli. Néanmoins, pour la majeure partie de la population, le doute subsiste quant à la faisabilité d’un tel exploit technologique. Il y a pourtant une portion grandissante de gens qui croient que ce portail est actif et que le passé a commencé à se modifier sous nos yeux, qu’un univers parallèle est en train de contaminer le nôtre… Bienvenue, dans le royaume étrange de l’effet Mandela.

Souvenirs erronés ou réalité parallèle?

Vous souvenez-vous de votre première voiture? Pouvez-vous identifier la marque, le modèle, la couleur? Il y a fort à parier que ces caractéristiques vous reviennent sans problème. En fait, la plupart des gens se souviennent de ce genre de détails sans aucune peine. À présent, essayez de vous souvenir de quelques références culturelles qui ont jalonné le monde artistique et ludique des 40 dernières années. Qu’est-ce qui ressurgit de votre mémoire en répondant de façon spontanée aux questions de cette liste?

  1. Le vieil homme moustachu portant chapeau haut de forme et redingote, qui est la mascotte du jeu Monopoly, porte-t-il un monocle à son œil?
  2. Pikachu, le célèbre Pokémon, a-t-il le bout de la queue noire?
  3. Comment se termine la chanson We Are the Champions de Queen? Par « We are the champions » ou bien par « …of the world »?
  4. Dans le film La Matrice (1999), Morpheus, qui est le personnage joué par Lawrence Fishburne, prononce-t-il la ligne de dialogue suivante : « What if I told you that everything you know is a lie»?
  5. Dans le 12efilm de la série James Bond, Moonraker (1979), le colosse à la dentition d’acier nommé Jaws tombe amoureux de Debbie, une blonde plantureuse arborant des tresses. Quand elle lui sourit, porte-t-elle des broches?

 

Vous avez répondu au meilleur de vos connaissances et vous vous demandez sûrement à quoi cela rime. L’idée derrière ce petit questionnaire est de vous faire comprendre ce qu’est l’effet Mandela en l’expérimentant par vous-même. Les réponses vont peut-être vous surprendre.

 

  1. Il ne porte pas de monocle… bien que quelques articles parus dans des journaux d’époque font mention de son existence.
  2. Sa queue est entièrement jaune.
  3. La chanson se termine par « We are the champions » et se clôt sur une note à la guitare.
  4. Ce bout de dialogue n’apparaît pas dans le film.
  5. Elle n’a pas de broches.

Il existe des centaines d’exemples de ce genre et on en découvre davantage à chaque année qui passe. Pour certaines personnes, ces détails n’ont rien d’anormal, mais pour d’autres, cela saute aux yeux qu’il y a quelque chose qui cloche. L’une des hypothèses derrière l’effet Mandela est que la mise en marche du LHC (Large Hadron Collider) a créé une sorte de brèche dimensionnelle qui a eu pour effet de fusionner notre trame temporelle avec celle d’un univers parallèle. C’est un peu comme deux liquides qui se mélangent et modifient leurs propriétés initiales. Les gens qui se souviennent d’une version différente du hit de Queen ou de l’appareil dentaire de Debbie ne sont peut-être pas dans l’erreur, mais se souviennent simplement d’une réalité parallèle à la nôtre…

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

LES VOYAGEURS DU TEMPS