Archive

Sortir des sentiers battus… à Sydney

Chroniqueur Carl Rodrigue
Partager

Après avoir visité quelques-unes des plus grandes villes de la planète dans nos éditions précédentes, de New York à Paris, en passant par Hong Kong, Prague et Moscou, nous mettons aujourdhui le cap sur Sydney. Plus grande ville de lAustralie, Sydney regorge de sites touristiques renommés à travers le monde : le Harbour Bridge, lOpéra de Sydney, Luna Park, le quartier The Rocks, ainsi que la plage de Bondi réputée pour la qualité de ses vagues où on y pratique le surf.

Reste que ces lieux sont bondés de touristes. Pour les éviter tant que faire se peut, nous vous invitons une fois de plus à sortir des sentiers battus…

Plongée avec les requins

C’est sous l’eau que nous débutons notre périple ce mois-ci. On ne parle pas ici de descendre dans une cage antirequin et de se croiser les doigts dans l’espoir d’en apercevoir un, mais bien de plonger dans l’aquarium géant du Shark Dive Xtreme lequel contient une eau limpide et est rempli de requins-taureaux d’une taille variant de un à trois mètres. Il s’agit d’une espèce qui a frôlé l’extinction le long des côtes australiennes après avoir été pêchée en abondance au cours du siècle dernier. On a longtemps pensé à tort que le requin-taureau était un mangeur d’hommes, mais ses rangées de dents fines sont plutôt adaptées à la capture de poisson à la peau glissante et, contrairement au grand requin blanc ou au requin-tigre, le requin-taureau est incapable de déchirer la chair humaine avec ses dents. La plongée se fait donc sans danger… ce qui n’empêche pas ce dernier de demeurer terrifiant lorsqu’il se faufile tout près de vous.

Expédition en jet boat

On passe de sous l’eau à sur l’eau pour notre prochaine activité : le jet boat. Hautement réputées à Sydney, ces embarcations rapides de Jet Oz ont procuré des sensations fortes à plus d’un demi-million de clients en 10 ans. Et comme la ville est essentiellement construite dans une baie, il s’agit du moyen de transport idéal pour vous amuser tout en contemplant quelques-uns des principaux sites touristiques mentionnés ci-haut, dont l’Opéra de Sydney et le Harbour Bridge. Vous pourrez aussi jeter un coup d’œil sur les luxueuses maisons bâties près du port entre deux prouesses effectuées par le pilote du bateau.

Visite de la prison de Cockatoo Island

Tant qu’à voguer, aussi bien en profiter pour se rendre à Cockatoo Island, là où se trouve une prison qui fut interdite au public pendant plus de 100 ans. Principalement employé comme pénitencier de 1839 à 1869, l’île fut l’hôte de 550 détenus à son apogée. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ont érigé la prison, puis une fois celle-ci achevée, ils aménagèrent le chantier naval qui se trouve encore aujourd’hui sur l’île et où ils devaient parfois travailler avec des fers aux pieds et de l’eau jusqu’à la taille. En 30 ans, un seul prisonnier réussit à s’échapper. La noyade et les requins mettant fin aux autres tentatives.

Escalade du Harbour Bridge

La vue magnifique de la ville que vous avez du sommet du Harbour Bridge a cependant son prix à payer. On ne parle pas ici des 160 à 200 $ qu’il vous faudra défrayer, mais des 2 heures et quart à 3 heures et demie que l’ascension nécessite selon le forfait pour lequel vous opterez. En effet, différents types d’ascensions s’offrent à vous allant du classique bridge climb au contemplatif discovery climb en passant par le rapide express climb. Vous pouvez même vous marier au sommet du pont grâce au wedding climb. Dans tous les cas, nul besoin d’être un alpiniste chevronné pour gravir le pont, mais vous devez tout de même être relativement en forme puisque le trajet le plus court est composé d’un millier de marches. En forme et sobre devons-nous préciser puisqu’en cas de doute, les responsables n’hésiteront pas à tester votre taux d’alcoolémie.

Marche sur le plancher de verre du Skywalk

La vue du sommet du Harbour Bridge n’est battue que par la Sydney Tower Eye, laquelle atteint deux fois la hauteur du pont. À 268 mètres de hauteur, il s’agit là du point le plus élevé où l’on peut se trouver à l’air libre. D’une durée de 45 minutes, la promenade durant laquelle vous êtes relié à la tour par un harnais offre un panorama à 360 degrés de la ville. Cette balade comprend également un passage sur une plateforme de verre permettant aux visiteurs d’avoir une perspective à vol d’oiseau de la ville qui s’anime sous leurs pieds. Frissons garantis!

Promenade dans les sentiers de Karloo

Si toutes les grandes villes du monde ont leur espace vert, nulle part ailleurs ne pourrez-vous explorer la nature aussi près du centre-ville. Oubliez les sentiers piétonniers proprets du mont Royal, des plaines d’Abraham ou même de Central Park. On parle ici de se retrouver en pleine brousse. Chutes, montagnes, falaises donnant sur l’océan : les sentiers de Karloo sont aménagés de manière à vous faire profiter de ce que le Royal National Park a de plus beau à vous offrir. Notez tout de même que cette randonnée de cinq kilomètres est relativement exigeante, mais qu’il est possible de se baigner en chemin, histoire de se rafraîchir un peu.

Excursion en quatre roues dans le désert

De la brousse, on passe littéralement au désert en se rendant près de Port Stephens. Bien qu’il soit situé à près de deux heures de Sydney, l’endroit en vaut le détour pour ses nombreuses activités, dont la baignade, l’apnée, la plongée, la découverte des koalas dans leur habitat naturel, l’observation des dauphins et des baleines, ainsi que ses excursions motorisées. S’il est possible de faire du dune buggy sur la plage, on peut aussi pousser l’aventure plus à l’intérieur du continent en explorant le désert en quatre roues, gravir des dunes dont les pentes sont de plus de 45 degrés et même y glisser.

Rafting sur le parcours olympique

Lieu des épreuves de kayak durant les Jeux olympiques de Sydney en 2000, Penrith Whitewater est située au pied des superbes Blue Mountains, lesquelles sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Depuis, ce cours d’eau artificiel a ouvert ses portes au grand public et tous peuvent désormais venir braver son débit de 14 000 litres d’eau par seconde, ce qui s’avère un défi passionnant même pour les meilleurs pagayeurs au monde. Accessible de septembre à juin – n’oublions pas que nous sommes dans l’hémisphère sud – Penrith Whitewater offre aussi la possibilité de faire du kayak et de suivre une formation de secourisme en rivière.

Leçon de boomerang

On ne se déplace pas jusqu’en Australie simplement pour lancer le boomerang, mais une fois rendu, aussi bien en profiter pour tester votre habileté à ce sport. Ceci dit, soyez prévenu : si le lancer du boomerang paraît simple lorsqu’il est vu dans le confort de votre foyer, le pratiquer sur le terrain est une tout autre paire de manches. Il ne faut jamais oublier qu’à la base, il s’agit d’une arme employée par les peuples aborigènes pour la chasse. Par conséquent, sans leçon, c’est une activité qui peut vous conduire à l’hôpital en un rien de temps. Voilà pourquoi des professeurs sont disponibles pour en enseigner les rudiments à de petits groupes, soit de lancer le boomerang en le tenant par l’extrémité en le penchant à un angle de 30 degrés… et de se méfier lorsqu’il reviendra.

Vol à bord d’un avion de chasse

On ne saurait terminer cette chronique sans vous mentionner la possibilité de voler à bord d’un avion de chasse. Il y a cependant un bémol : cette activité n’est disponible qu’à Melbourne située à 700 km de Sydney. Mais qu’est-ce que 700 km, quand on doit en parcourir plus de 30 000 pour effectuer un aller-retour en Australie? Grâce à la flotte d’avions de XJet, vous avez non seulement le choix de l’appareil, mais la compagnie vous propose également différentes missions incluant diverses acrobaties aériennes. Notez tout de même que les chasseurs les plus performants peuvent atteindre une vitesse de 700 km/h, ce qui se traduit par 2 450 livres de poussée. Une expérience plus éprouvante que n’importe quelle montagne russe.

(Article publié dans l’édition #118 juillet 2014 – www.boutiquesummum.com)

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Exclusif web

Dark Crystal – Age of Resistance