Archive

Le country : plus populaire que jamais!

Chroniqueur Charles Laplante
Partager

Bon, ce n’est pas un secret pour personne, chez SUMMUM, on a un petit côté punk/métal/alterno qui a un solide avantage sur le reste du royaume de la musique. On s’en rend compte autant que vous, chers lecteurs. C’est pourquoi on va sortir de notre zone de confort une fois de temps en temps pour vous parler de n’importe quel autre style. Il y a du bon partout et c’est ce que nous allons explorer à travers l’histoire de divers courants musicaux. On commence d’ailleurs avec le country. Pourquoi? Parce que le country est plus populaire que jamais en 2019, même si au Québec… on ne s’en rend pas toujours compte.

Ça vient d’où le country?

C’est au sud des États-Unis que le country est né, au tout début des années 20, même si le terme country est devenu populaire au milieu des années 40. Il faut dire que le country, le western ou la musique hillbilly, ça veut tout dire essentiellement la même chose. Le problème, c’est qu’il existe une très très grande variété de sous-genres qui sont tous englobés par le genre, même s’ils sont parfois diamétralement opposés.

 

Première et deuxième générations (1920-1940)

C’est le 14 juin 1923 qu’est enregistrée la première chanson country commerciale, Little Log Cabin in the Lane, par Fiddlin’ John Carson. Ensuite, Jimmie Rogers et la Carter Family, qui sont actifs depuis environ 1927, sont devenus très populaires et ils sont aujourd’hui considérés comme des pionniers du succès commercial de la musique western. Si les ventes de disques 78 tours ont décliné durant la grande dépression, les chansons de cowboys sont devenues phénoménalement populaires grâce à l’avènement du cinéma d’Hollywood dans les années 30 et 40. Parmi les vedettes montantes de type cowboy chantant, Gene Aubry et Roy Rogers sont parmi les favoris tandis que Patsy Montana ouvre bien grandes les portes du succès des carrières solos féminines.

Troisième et quatrième générations (1950-1980)

Les années 50 voient naître le rockabilly qui est associé au country, mais qui est également une forme pionnière du rock’n’roll. Le son de Nashville naît vers la fin des années 50 avec des producteurs tels que Chet Atkins, Owen Bradley et Bob Ferguson. C’est également dans les années 60 que la balade country devient extrêmement populaire avant d’être annihilée par le rock’n’roll et la révolution « flower power ». Cette disparition ne sera toutefois que temporaire puisque la balade country sera réinterprétée par les artistes du mouvement « outlaw country », originaires du Texas. Tu veux des noms? Willie Nelson, Johnny Cash, Townes Van Zandt, Steve Earle et Hank Williams Jr. Tu dois probablement être content d’enfin reconnaître des noms, hein? C’est normal. Ce sont là des artistes encore immensément populaires et intemporels.

Cinquième et sixième génération (1990-2010)

Les femmes ont toujours occupé une place importante dans le country, mais c’est dans les années 90 que le succès de masse des chanteuses country connaît son apogée. Faith Hill, Shania Twain et les Dixie Chicks, fières descendantes de Dolly Parton, Wanda Jackson et Loretta Lynn, remplissent des stades et vendent des mégatonnes de disques. Partout ailleurs, le country est distillé dans l’indie rock folk américain de Wilco, Neko Case, Bright Eyes ou Drive-By Truckers. Son influence perdure à travers le temps et marque les esprits. Ce n’est pas d’hier que les grands artistes flirtent avec lui, d’Elvis Presley à Bob Dylan en passant par Beck ou Jeff Buckley. Il suffit d’ailleurs d’écouter les nouveaux artistes tels que Sturgill Simpson, Jason Isbell, Margo Price et Kacey Musgraves pour constater que l’influence du country est intouchable et immortelle.

Partager

Recommandés pour vous

PROCHAIN ARTICLE
Archive

MOYENS DE TRANSPORT FLYÉS